Et aussi sur Cultures-J.com

« 110 femmes juives qui ont marqué la France », de Michèle Bitton

Tel un dictionnaire, 110 femmes juives qui ont marqué la France présente les itinéraires de personnalités célèbres ou moins connues qui ont en commun d’avoir laissé une empreinte indélébile dans la société française.

110 femmes qui ont marque la france michele bittonQu’elles se soient illustrées dans le domaine artistique – littérature, peinture, cinéma –, politique ou social, survivantes ou disparues dans les camps de la mort, Résistantes, toutes illustrent brillement le versant féminin des Juifs de France, nation qu’elles ont contribué à faire briller à l’international.

Ainsi, au fil des 670 pages que compte ce passionnant ouvrage, le lecteur croisera entre autre Marguerite Aron qui, bien que convertie au catholicisme en 1914, n’échappera pas à la déportation, Lily Cicurel, artiste-peintre qui mettra un terme à sa carrière après son mariage avec Pierre Mendès-France, Hélène Gordon Lazareff, fondatrice du magazine Elle qui nomma Françoise Giroud directrice de rédaction, avant que cette dernière ne devienne la première femme à prendre la tête d’un grand organe de presse politique en France, mais aussi Lucie Dreyfus, épouse du capitaine Alfred Dreyfus, qui fera preuve d’un dévouement sans faille à son époux, et sera à l’origine de la révision de son procès, Madeleine Levy, leur petite-fille, qui sera déportée et assassinée à Auschwitz en 1943…

Simone Signoret, première actrice française à remporter un Oscar à Hollywood en 1960, ici aux côtés de son mari, Yves Montand, et de Marilyn Monroe.

Michèle Bitton revient également sur les parcours de nombreuses femmes juives du Maghreb, telles Berthe Bénichou Aboulker, première écrivaine juive connue en Algérie, qui publiera en 1933 la pièce de théâtre La Kahéna, reine berbère, Gracia Cohen, dite Degracia, auteure de Mariage Mixte, édité au Maroc en 1968, Sultana Daoud, dite Reinette l’Oranaise, chanteuse et luthiste aveugle qui fut une des plus grandes voix d’Algérie, ou encore Germaine Aziz, qui sera vendue à l’âge de 17 ans à une maison close d’Alger. Elle témoignera de son calvaire dans Les chambres closes : Histoire d’une prostituée juive d’Algérie.

Ce ne sont ici que quelques exemples des 110 biographies, plus ou moins brèves, répertoriées dans ce livre indispensable pour découvrir ou redécouvrir des femmes aux destins exceptionnels.

110 femmes juives qui ont marqué la France, de Michèle Bitton, aux éditions Normant. 680 pages. 27,90€.

Incoming search terms:

  • femmes juives célèbres

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.