Et aussi sur Cultures-J.com

« A la vie », le nouveau film de Jean-Jacques Zilbermann

17 Janvier 1945. Les allemands évacuent Auschwitz. Hélène a survécu aux camps grâce au soutien de ses deux amies, Lili d’origine hollandaise, et Rose, canadienne.

a la vie jean jacques zilbermann julie depardieuSix mois plus tard, Hélène est de retour chez elle à Paris, l’appartement familial mis sous scellé. Elle le retrouve comme elle l’avait laissé, la soupière et les assiettes encore sur la table.

Elle décide de passer une annonce dans un journal international en yiddish afin de retrouver Lili, son amie de déportation. Rose n’a quant à elle pas eu la force physique d’effectuer la marche pour sortir des camps.

A la fête de l’Huma, Hélène retrouve son amour de jeunesse, Henri, ancien déporté lui aussi, ayant perdu sa femme et sa fille.

Les années passent, c’est en été 62 qu’Hélène parvint à retrouver son amie Lili. Elles se sont donné rendez-vous à Berck Plage, dans le nord de la France. A sa grande surprise, Lili est accompagnée de Rose, qui est belle et bien vivante. Elles vont se retrouver, se souvenir du passé, se confier leurs blessures, chanter en yiddish, se disputer et rire… L’humour de « survivants » et la mélancolie vont s’alterner.

Ce film de Jean-Jacques Zilbermann est une fiction liée à la propre histoire de sa mère et de ses deux amies déportées à Auschwitz, s’appuyant sur leurs témoignages, et des faits réels sur la déportation.

Il a choisi Julie Depardieu pour incarner sa mère qui, comme elle, est à la fois fragile et forte. Il avait eu l’occasion de l’admirer dans le film Un secret, de Claude Miller, où elle parlait yiddish. Pour le casting des deux autres protagonistes, Lili (Johanna Ter Sleege) et Rose (Suzanne Clément), le réalisateur porte son choix sur la nationalité des comédiennes, hollandaise et canadienne, pour coller le plus possible à la réalité.

Ces trois femmes se retrouvent dans les années 60, années de bonheur, colorées et légères, qui contrastent avec la période sombre de leurs vingt ans, reprenant leur vie là où elles les avaient laissées.

Ce dernier long métrage de Zilbermann, A la vie (« Lé ‘Haïm » en hébreu), témoigne de la résurrection de trois amies liées par le passé, et représente un  bel hommage d’un fils à sa mère.

Jean-Yves DEVENDEVILLE pour Cultures-J.com.

A la vie, de Jean-Jacques Zilbermann. En salles le 26 Novembre.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations », de Gilbert Sinoué
Dans Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations, Gilbert Sinoué nous raconte l'action de celle-ci dans le ghetto de Varsovie. Ainsi, il utilise son talent d'écrivain pour rendre hommage à cette ...
Lire la suite
« Mein Kampf » le texte fondateur du nazisme, pourrait être republié
Rédigé par Adolf Hitler entre 1924 et 1925 alors qu’il était emprisonné à Landsberg suite au coup d’État manqué – plus connu sous le nom de "Putsch de la brasserie", ...
Lire la suite
Sortie DVD : « La voleuse de livres », de Brian Percival
Bouleversant ce film, La voleuse de livres ! Une belle histoire d'amour et d'amitié ! L'amour entre deux adultes qui se retrouvent grâce à la "Vie" qu'amène avec elle la ...
Lire la suite
« La loi du sang. Penser et agir en nazi », de Johann Chapoutot
Brassens ne pensait pas forcément aux victimes du nazisme quand il chantait "mourir pour des idées". Pourtant, cela semble une des causes des meurtres nazis perpétués. Dans La loi du ...
Lire la suite
« Shoah et bande dessinée », des bulles pour témoigner
Comme la littérature, le cinéma ou encore le théâtre, la bande dessinée - considérée aujourd’hui comme le 9ème art - a traité de la Shoah et ce, dès 1942 ! C’est ...
Lire la suite
« Atlas de la Shoah. La mise à mort des Juifs d’Europe », de Georges Bensoussan
L'atlas de la Shoah est un livre didactique qui explique la géographie de la destruction des juifs d'Europe. Le sous-titre "La mise à mort des juifs d'Europe, 1938-1945" est on ...
Lire la suite
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan
"You must find him. You must kill him." Remember est le dernier film d'Atom Egoyan, réalisateur canadien, né en Egypte et d'origine arménienne. De beaux lendemains, adapté du roman de Russell ...
Lire la suite
« Inconnu à cette adresse », reprise au théâtre Antoine
De septembre 2013 à janvier 2014, les planches du théâtre Antoine accueillent une nouvelle fois quatre duos de comédiens pour une lecture du chef-d’œuvre de Kathrine Kressmann Taylor, Inconnu à cette ...
Lire la suite
Rentrée littéraire : « L’oubli », le premier roman de Frederika Amalia Finkelstein
Voici le premier roman d'une jeune étudiante en philo de 23 ans qui met en scène sa génération à travers le personnage d’Alma, une jeune fille juive du 21ème siècle. Le ...
Lire la suite
« Tzedek. Les Justes », le reportage de Marek Halter
« Tout être humain a des mérites et des vices. Celui dont les mérites dépassent les vices est un Juste. » Maïmonide. « Le monde, à chaque génération, repose sur 36 Justes ». ...
Lire la suite
« Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations », de Gilbert Sinoué
« Mein Kampf » le texte fondateur du nazisme, pourrait être
Sortie DVD : « La voleuse de livres », de Brian
« La loi du sang. Penser et agir en nazi »,
« Shoah et bande dessinée », des bulles pour témoigner
« Atlas de la Shoah. La mise à mort des
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan
« Inconnu à cette adresse », reprise au théâtre Antoine
Rentrée littéraire : « L’oubli », le premier roman de Frederika
« Tzedek. Les Justes », le reportage de Marek Halter

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.