Et aussi sur Cultures-J.com

« Adolf Cohen », la pièce de Jean-Loup Horvitz avec Isabelle de Botton

En Israël, Adolf Cohen, futur député, vient d’être assassiné. A son enterrement sont présents sa mère, le Président, le Premier ministre Golda Meïr, les députés palestiniens.

adolf cohen isabelle de botton jean-loup horwitz theatre comedie bastilleUne fois mort, Adolf s’adresse à D.ieu, l’interroge… Sans réponse. Son nom, Adolf Cohen, était déjà un échec. Le Juif et son prédateur réunis ! De « l’humour juif » sans nul doute de D.ieu. A quoi joue-t-Il ?

Adolf avait passé sa jeunesse dans un ghetto d’Europe de l’Est. Suite aux pogroms, son père, fourreur de métier, décide d’émigrer à Paris.

La guerre éclate. Ses parents l’envoient en Zone Libre. Cette séparation est un déchirement pour ses parents. Pour Adolf c’est l’incompréhension, le sentiment d’abandon. Il devient Adolf Berger et fait la connaissance de Marcelle, qui deviendra sa nouvelle maman qui n’aime ni les boches ni les Juifs. Il est alors baptisé et deviendra même séminariste.

A la fin de la guerre sa mère le retrouve après de multiples recherches. C’est le moment de vérité sur l’abandon, la déportation, puis la question de l’’exil vers la Terre Promise…

Adolf Cohen propose une réflexion sur la religion et l’identité tout en étant servi par un texte jubilatoire. Elle donne aussi un regard sur l’histoire, la migration. « Dans la violence que traverse notre monde aujourd’hui, j’ai voulu, avec les interrogations d’Adolf Cohen, rappeler des images passées, souligner les désastres humains que provoquent les idées racistes et extrémistes. Adolf Cohen montre, avec humour c’est nécessaire, un chemin d’espoir, de paix ». C’est ainsi que Jean-Loup Horwitz présente sa pièce, dans laquelle il interprète le rôle principal.

Et qui de mieux qu’Isabelle de Botton, née en Egypte et issue d’une grande famille juive, pour lui donner la réplique ? Elle a débuté au café-théâtre où elle formait le trio de « filles » avec Michèle Bernier et Mimie Mathy, avant d’entamer une carrière solo sur les planches et au petit écran. En 2009, elle crée Moïse, Dalida et moi, un seule en scène autobiographique. Une vraie performance de comédienne pour Isabelle de Botton qui endosse à la fois le rôle de la mère juive d’Adolf, la mère d’adoption catholique et sa compagne palestinienne musulmane, tout en changeant de psychologie avec aisance.

Venez découvrir cette vie tourmentée d’Adolf, riche en rebondissements, et captivante.

Une pièce où l’on rit et l’on s’indigne, où l’on tremble et l’on s’émeut.

Jean-Yves DEVENDEVILLE pour Cultures-J.com.

Adolf Cohen, à la Comédie Bastille, du jeudi au samedi à 19h00 et le dimanche à 15h00. Plus d’infos sur le site de la Comédie Bastille.

Si vous désirez aller plus loin :

Adolf Cohen, le texte de la pièce, de Jean-Loup Horwitz. 7,90€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Sortie DVD : « La duchesse de Varsovie », de Joseph Morder
Valentin, jeune artiste peintre, vit dans sa bulle, totalement déconnecté du monde qui l’entoure. Il retrouve sa grand-mère Nina, surnommée "la duchesse". Sa venue est l’occasion d’une ballade dans Paris. Les ...
Lire la suite
« Un jour on se rencontrera », de Lizzie Doron
Un jour on se rencontrera de Lizzie Doron parle d'enfants de rescapés de la Shoah en Israël, et raconte l'histoire de leurs parents. Le récit débute par l'annonce d'un enterrement. Le ...
Lire la suite
« Une famille juive du temps de l’Exode », d’Anny Bloch
Docteur en sciences sociales, Anny Bloch est socio-anthropologue au CNRS. Spécialiste des migrations transatlantiques et des judaïsmes, elle a participé à la fondation de la revue Diasporas, Histoire et sociétés et ...
Lire la suite
« Le repas des fauves », de Julien Sibre, au théâtre du Palais Royal
C’est sur la scène du magnifique théâtre du Palais Royal que se jouent actuellement cinquante représentations exceptionnelles  de la pièce Le repas de fauves, écrite dans les années 60 par Vahé ...
Lire la suite
« Inconnu à cette adresse », reprise au théâtre Antoine
De septembre 2013 à janvier 2014, les planches du théâtre Antoine accueillent une nouvelle fois quatre duos de comédiens pour une lecture du chef-d’œuvre de Kathrine Kressmann Taylor, Inconnu à cette ...
Lire la suite
« Tzedek. Les Justes », le reportage de Marek Halter
« Tout être humain a des mérites et des vices. Celui dont les mérites dépassent les vices est un Juste. » Maïmonide. « Le monde, à chaque génération, repose sur 36 Justes ». ...
Lire la suite
« Le dernier des Injustes », de Claude Lanzmann, en coffret 3 DVD
Benjamin Murmelstein. Ce nom ne vous dit peut-être rien. Et pourtant. Il est le dernier des « doyens » juifs, ou roi des Juifs, à avoir survécu à la Shoah. Il est ...
Lire la suite
« Papa, pourquoi t’as voté Hitler ? », de Pef et Didier Daeninckx
Destiné aux enfants à partir de 9 ans, cet album évoque la montée en puissance du régime nazi en Allemagne et l’arrivée d’Hitler au pouvoir, rendue possible par l’alliance du ...
Lire la suite
« Le prêteur sur gages », le chef-d’oeuvre méconnu de Sidney Lumet
Solly Nazerman, homme froid et sans émotion, vit à Harlem où il possède une boutique de prêteur sur gages, achetant bibelots plaqués or, chandeliers argentés et autres babioles pour quelques ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Heinrich Himmler. The decent one », de Vanessa Lapa
En mai 1945, l'armée américaine découvre dans le domicile d'Heinrich Himmler, chef de la Gestapo et ministre de l'intérieur du Reich, des centaines de lettres, photographies, journaux intimes... Réalisé à partir ...
Lire la suite
Sortie DVD : « La duchesse de Varsovie », de Joseph
« Un jour on se rencontrera », de Lizzie Doron
« Une famille juive du temps de l’Exode », d’Anny Bloch
« Le repas des fauves », de Julien Sibre, au théâtre
« Inconnu à cette adresse », reprise au théâtre Antoine
« Tzedek. Les Justes », le reportage de Marek Halter
« Le dernier des Injustes », de Claude Lanzmann, en coffret
« Papa, pourquoi t’as voté Hitler ? », de Pef et
« Le prêteur sur gages », le chef-d’oeuvre méconnu de Sidney
Sortie DVD : « Heinrich Himmler. The decent one », de

3 commentaires sur « Adolf Cohen », la pièce de Jean-Loup Horvitz avec Isabelle de Botton

  1. excellente piece menee par deux bond comediens. une reflexion menee sur 40 ans de la vie d’un homme dans la tourmente du 20eme siecle. l’occasion de me rappeler ce qu’a pu etre la vie de mes parents, contemporains du personnage.
    et isabelle de botton tres credible tour a tour en mere juive mere adoptive catholique et amoureuse arabe.
    un excellent moment.

    • Bonsoir et shavoua tov. Merci pour le comm’, nous sommes ravis que la pièce vous aie plue. A bientôt pour de nouveaux concours sur Cultures-J.com. Alon, webmaster.

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.