Et aussi sur Cultures-J.com

« Auschwitz, et après », de Charlotte Delbo, au théâtre du Gymnase

Au début des années 70, les éditions de Minuit publiaient « Auschwitz et après ». Charlotte Delbo, l’auteure de cette trilogie, résistante communiste, combattante, faisait partie du convoi de femmes du 24 janvier 1943 à destination du camp d’Auschwitz-Birkenau.

auschwitz et après charlotte delbo theatre petit gymanseDurant un peu plus d’une heure, trois comédiennes vont relayer la voix de Charlotte Delbo, et de ses camarades, et nous faire partager trois ans de sa vie, depuis l’été 42 où elle se retrouve enfermée à la prison de la Santé pour des actes de résistance, jusqu’à sa déportation.

Douze tableaux dévoilent sur scène le quotidien de ces femmes déportées qui, malgré l’enfer, gardaient l’espoir grâce à l’amitié et à la solidarité.

L’un d’eux fait référence aux femmes juives qui travaillaient aux « effects », l’unité de tri des vêtements et des bagages. A l’inverse des autres détenues, les femmes des « effects » étaient propres, vêtues et nourrie. Ces choses simples et élémentaires qui apparaissaient comme des privilèges dans les camps où elles étaient privées de tout. Au risque de leur vie, certaines d’entre-elles partageront ces petits avantages, de petits gestes primordiaux pour maintenir l’espoir.

Un autre se réfère quant à lui à la lecture et au théâtre. En échange d’une ration de pain, on obtient un livre. Non seulement pour s’offrir quelques instants d’évasion, mais aussi pour se souvenir des mots, des textes, pour monter une pièce de théâtre clandestine et ainsi s’arracher du quotidien, de l’enfer.

Finalement, le débarquement mettra fin  à leur captivité et annoncera un retour dans « l’autre monde », le monde de ceux qui n’ont pas connu les camps, de ceux qui n’ont pas connu la mort, et qui finalement ne souhaitent pas en savoir davantage.

Pour la troisième saison, avec efficacité, ces trois comédiennes nous font revivre l’enfer des camps, les exécutions, mais aussi  l’amitié et la solidarité de ces femmes. Une pièce pour la mémoire.

Auschwitz, et après, au théâtre du Gymnase, jusqu’au 29 décembre 2013. Informations et réservations sur le site du théâtre du Gymnase.

Si vous désirez aller plus loin :

– Auschwitz et après : Aucun de nous ne reviendra, de Charlotte Delbo. Tome 1. Les éditions de Minuit.
– Auschwitz et après : Une connaissance inutile, de Charlotte Delbo. Tome 2. Les éditions de Minuit.
– Auschwitz et après : Mesure de nos jours, de Charlotte Delbo. Tome 3. Les éditions de Minuit.
– Charlotte Delbo, biographie de Violaine Gelly et Paul Gradvohl. Editions Fayard.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« Maryan, la Ménagerie Humaine », au MAHJ
Méconnu du grand public, Pinchas Burstein, plus connu sous le nom de Maryan, fait actuellement, et jusqu’au 9 février 2014, l’objet d’une exposition au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, ...
Lire la suite
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan
"You must find him. You must kill him." Remember est le dernier film d'Atom Egoyan, réalisateur canadien, né en Egypte et d'origine arménienne. De beaux lendemains, adapté du roman de Russell ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Heinrich Himmler. The decent one », de Vanessa Lapa
En mai 1945, l'armée américaine découvre dans le domicile d'Heinrich Himmler, chef de la Gestapo et ministre de l'intérieur du Reich, des centaines de lettres, photographies, journaux intimes... Réalisé à partir ...
Lire la suite
« Les alphabets de la Shoah », d’Anny Dayan Rosenman
Après sa thèse Deuil, identité, écriture. Les traces de la Shoah dans la mémoire juive en France, qu’elle soutient en 1995, Anny Dayan Rosenman poursuit pendant plus de 10 années ...
Lire la suite
« Ordres et décorations de la Wehrmacht », de François Lannoy
En un peu plus de cinq années de guerre, on estime à environ dix-huit millions le nombre de personnes ayant combattu dans la Wehrmacht, l’armée allemande du IIIème Reich comprenant ...
Lire la suite
Hilda Hrabovecka est « La dernière femme du premier train »
"Chacun de nous vit sur les tombes des autres". Hannah Arendt. En décembre 2012, pour la première fois, un pièce de théâtre sur la Shoah des Juifs de Slovaquie était montée ...
Lire la suite
« La Rafle du Vél’ d’Hiv’. Les archives de la Police », à la mairie du 3ème arrondissement
Les 16 et 17 juillet 1942, sur ordre des nazis, la Préfecture de Police arrête des milliers de Juifs de Paris et de région parisienne, et les rassemble au Vélodrome ...
Lire la suite
« La Brigade Juive. Tome 1. Vigilante », illustré par Marvano
"Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre". Winston Churchill. Alors que les alliés découvrent les atrocités de la Shoah, c'est en septembre 1944 que Sir Winston Churchill ...
Lire la suite
Inauguration du Mémorial de la Shoah de Drancy
C’est autour d’un important dispositif de sécurité – la venue de François Hollande le matin-même ne doit certainement pas y être étrangère, et la présence de hauts représentants de la ...
Lire la suite
« Mein Kampf » le texte fondateur du nazisme, pourrait être republié
Rédigé par Adolf Hitler entre 1924 et 1925 alors qu’il était emprisonné à Landsberg suite au coup d’État manqué – plus connu sous le nom de "Putsch de la brasserie", ...
Lire la suite
« Maryan, la Ménagerie Humaine », au MAHJ
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan
Sortie DVD : « Heinrich Himmler. The decent one », de
« Les alphabets de la Shoah », d’Anny Dayan Rosenman
« Ordres et décorations de la Wehrmacht », de François Lannoy
Hilda Hrabovecka est « La dernière femme du premier train »
« La Rafle du Vél’ d’Hiv’. Les archives de la
« La Brigade Juive. Tome 1. Vigilante », illustré par Marvano
Inauguration du Mémorial de la Shoah de Drancy
« Mein Kampf » le texte fondateur du nazisme, pourrait être

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.