Et aussi sur Cultures-J.com

« Auschwitz, et après », de Charlotte Delbo, au théâtre du Gymnase

Au début des années 70, les éditions de Minuit publiaient « Auschwitz et après ». Charlotte Delbo, l’auteure de cette trilogie, résistante communiste, combattante, faisait partie du convoi de femmes du 24 janvier 1943 à destination du camp d’Auschwitz-Birkenau.

auschwitz et après charlotte delbo theatre petit gymanseDurant un peu plus d’une heure, trois comédiennes vont relayer la voix de Charlotte Delbo, et de ses camarades, et nous faire partager trois ans de sa vie, depuis l’été 42 où elle se retrouve enfermée à la prison de la Santé pour des actes de résistance, jusqu’à sa déportation.

Douze tableaux dévoilent sur scène le quotidien de ces femmes déportées qui, malgré l’enfer, gardaient l’espoir grâce à l’amitié et à la solidarité.

L’un d’eux fait référence aux femmes juives qui travaillaient aux « effects », l’unité de tri des vêtements et des bagages. A l’inverse des autres détenues, les femmes des « effects » étaient propres, vêtues et nourrie. Ces choses simples et élémentaires qui apparaissaient comme des privilèges dans les camps où elles étaient privées de tout. Au risque de leur vie, certaines d’entre-elles partageront ces petits avantages, de petits gestes primordiaux pour maintenir l’espoir.

Un autre se réfère quant à lui à la lecture et au théâtre. En échange d’une ration de pain, on obtient un livre. Non seulement pour s’offrir quelques instants d’évasion, mais aussi pour se souvenir des mots, des textes, pour monter une pièce de théâtre clandestine et ainsi s’arracher du quotidien, de l’enfer.

Finalement, le débarquement mettra fin  à leur captivité et annoncera un retour dans « l’autre monde », le monde de ceux qui n’ont pas connu les camps, de ceux qui n’ont pas connu la mort, et qui finalement ne souhaitent pas en savoir davantage.

Pour la troisième saison, avec efficacité, ces trois comédiennes nous font revivre l’enfer des camps, les exécutions, mais aussi  l’amitié et la solidarité de ces femmes. Une pièce pour la mémoire.

Auschwitz, et après, au théâtre du Gymnase, jusqu’au 29 décembre 2013. Informations et réservations sur le site du théâtre du Gymnase.

Si vous désirez aller plus loin :

– Auschwitz et après : Aucun de nous ne reviendra, de Charlotte Delbo. Tome 1. Les éditions de Minuit.
– Auschwitz et après : Une connaissance inutile, de Charlotte Delbo. Tome 2. Les éditions de Minuit.
– Auschwitz et après : Mesure de nos jours, de Charlotte Delbo. Tome 3. Les éditions de Minuit.
– Charlotte Delbo, biographie de Violaine Gelly et Paul Gradvohl. Editions Fayard.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Avignon 2014 : « Le nazi et le barbier », de David Nathanson
Avec pour seul décor un fauteuil de barbier et une enseigne lumineuse "l'homme du monde", les planches du theâtre du Petit Hébertot accueillent actuellement l'adaptation du roman d'Edgar Hilsenrath, Le nazi et le barbier. Mis en ...
Lire la suite
« La maison des souvenirs et de l’oubli », de Filip David
Dans La Maison des souvenirs et de l'oubli, Filip David, né en 1940 en Serbie, donne la parole à différentes personnes en mêlant au récit un accès à divers documents ...
Lire la suite
Sortie en Poche : « Hanns et Rudolf », le thriller de Thomas Harding
Hanns et Rudolf de Thomas Harding : quand la réalité dépasse la fiction. Ce livre est un coup de coeur. Il mérite d'être lu, dévoré et offert. Une belle couverture, à l'intérieur ...
Lire la suite
« Le prêteur sur gages », le chef-d’oeuvre méconnu de Sidney Lumet
Solly Nazerman, homme froid et sans émotion, vit à Harlem où il possède une boutique de prêteur sur gages, achetant bibelots plaqués or, chandeliers argentés et autres babioles pour quelques ...
Lire la suite
« Les alphabets de la Shoah », d’Anny Dayan Rosenman
Après sa thèse Deuil, identité, écriture. Les traces de la Shoah dans la mémoire juive en France, qu’elle soutient en 1995, Anny Dayan Rosenman poursuit pendant plus de 10 années ...
Lire la suite
« Ben Zimet. Un enfant de la Corrèze » : un témoignage en chansons
En route vers  une aventure musicale dans le temps. Ce CD nous permet d'écouter ce qui à la base est une comédie musicale. Mais il ne s'arrête pas au côté ...
Lire la suite
« Shoah et bande dessinée », des bulles pour témoigner
Comme la littérature, le cinéma ou encore le théâtre, la bande dessinée - considérée aujourd’hui comme le 9ème art - a traité de la Shoah et ce, dès 1942 ! C’est ...
Lire la suite
« Rondo » d’Olivier Van Malderghem
Simon et son grand-père Abraham sont réfugiés en Angleterre, pendant la Seconde guerre mondiale. Tous deux sont Juifs, mais aucun d’entre eux ne s’accorde avec l’autre sur ce que cela ...
Lire la suite
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan
"You must find him. You must kill him." Remember est le dernier film d'Atom Egoyan, réalisateur canadien, né en Egypte et d'origine arménienne. De beaux lendemains, adapté du roman de Russell ...
Lire la suite
« Ita L., née Goldfeld », au théâtre du Petit Saint-Martin
Ita L., née Goldfeld. En hébreu, Ita signifie "avec elle". Et c’est bien de cela dont il s’agit, de partir avec elle, avec Ita, pour un voyage au cœur de l’Histoire, de ...
Lire la suite
Avignon 2014 : « Le nazi et le barbier », de
« La maison des souvenirs et de l’oubli », de Filip
Sortie en Poche : « Hanns et Rudolf », le thriller
« Le prêteur sur gages », le chef-d’oeuvre méconnu de Sidney
« Les alphabets de la Shoah », d’Anny Dayan Rosenman
« Ben Zimet. Un enfant de la Corrèze » : un
« Shoah et bande dessinée », des bulles pour témoigner
« Rondo » d’Olivier Van Malderghem
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan
« Ita L., née Goldfeld », au théâtre du Petit Saint-Martin

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.