Et aussi sur Cultures-J.com

« Blue Velasquez », le nouveau roman de Marc Welinski

Paris 1942. Menahem Weintraub, originaire de Cracovie, possède une galerie spécialisée dans les tableaux anciens, rue du Bac.

marc welinski blue velasquezLorsque cette dernière est saisie et confiée à un commissaire-gérant, la famille Weintraub décide de fuir pour les Etats-Unis. Afin d’aryaniser ses biens et éviter leur confiscation, Menahem vends son appartement, ainsi que tout le mobilier et les nombreuses toiles de maîtres – dont un Velasquez accroché dans la chambre de leur petite fille -, à un ami, dans l’espoir de les récupérer à leur retour.

Paris, de nos jours. Après une absence de trente ans au cours desquels il a écumé boites de jazz de New-York et hôtels de Las Vegas, Luc Wahlberg, saxophoniste solitaire et sans le sou, revient en France. Il renoue d’amitié avec Lucile, son ex-compagne, chez qui il s’installe, et retrouve Rachel, sa mère, placée en maison de retraite.

Mais les raisons de son retour, tout comme celles de sa fuite trois décennies plus tôt, cachent un bien étrange secret. Sa rencontre opportune avec Jean-Philippe Sénéchal, propriétaire d’un appartement cossu du 16ème arrondissement, et Serge Kapinsky, l’un des plus célèbres marchand d’art au monde, vont plonger le musicien au coeur d’une sombre affaire mêlant trésors cachés, cambriolage et meurtres.

Inspiré de faits réels, Blue Velazquez revient à nouveau sur l’intarissable sujet de la spoliation, et avec lui sur toutes les déviances et toutes les arcanes du monde de l’art qui semble si pétillant au commun des mortels. Ce monde où, derrière Biennales et autres salles de vente prestigieuses, se cachent en réalité corruptions, trafics, fraudes fiscales, trusts et autres sociétés-écran…

Troisième marché le plus lucratif après ceux de la drogue et des armes, Marc Welinski fait du marché de l’art le sujet de son nouveau roman, Blue Velazquez, auquel il intègre sous forme de thriller haletant une course effrénée à la restitution et à la justice. Après Indices, Le secret de David Sender et Le syndrome de Croyde, il signe ici un quatrième roman réussi qui passionnera autant les amateurs de suspens que les passionnés d’art.

Blue Velasquez, de Marc Welinski, aux éditions Daphnis et Chloé. 435 pages. 18,00€.

Si vous désirez aller plus loin :

Un vol organisé. L’Etat français et la spoliation des biens Juifs 1940-1944, de Martin Jungius, aux éditions Tallandier. 525 pages. 24,90€.
Images d’un pillage. Album de la spoliation des Juifs à Paris 1940-1944, de Sarah Gensburger, aux éditions Textuel. 160 pages. 39,60€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Les arts sous l’Occupation : 3/5. Spoliation et sauvetage
Et les possessions juives partirent pour l'Allemagne. Ce fut l'époque de la récupération des œuvres d'art, des livres et  des meubles des particuliers Juifs. Leurs biens furent spoliés au profit ...
Lire la suite
Les Camondo, une dynastie d’Istanbul à Auschwitz (4/4)
Le musée Nissim de Camondo, un hôtel particulier au coeur de Paris. Bâtie sur trois niveaux, les pièces qui se succèdent sont de véritables petits musées dans lesquels évoluent la famille ...
Lire la suite
« L’art en guerre. 1938-1947 : de Picasso à Dubuffet », au MAM de Paris
Quinze années après Les temps menaçants, qui traitait de la période 1929-1939, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris présente depuis le 12 octobre la suite logique de cette ...
Lire la suite
Sortie DVD : « La femme au tableau », le nouveau film de Simon Curtis
Quand la nuit tombe, c'est avec les bougies du passé que Maria Altmann éclaire ses songes. Autriche, 1907. Un tableau, une femme, un regard aussi précieux que de l'or... Celui de sa ...
Lire la suite
Les arts sous l’Occupation : 1/5. Collaboration et Résistance, quelle frontière ?
L'Occupation fait immédiatement penser à rationnement, peur, exode ou encore déportation. Mais ce fut également une époque de grande créativité intellectuelle. Le marché de l'art était florissant, les œuvres se vendaient ...
Lire la suite
« Sortie de piste », le nouveau roman de Marc Welinski
Sortie de piste, de Marc Welinski, raconte par petites touches l'histoire de personnes ordinaires qui doivent affronter des expériences inhabituelles. Il alterne entre dialogues, descriptions, réflexions. Chaque partie est courte mais ...
Lire la suite
Les arts sous l’Occupation : 4/5. Jazz et art dégénéré
L'élite allemande ne dédaigna pas l'art dit "dégénéré" tel le jazz en musique, ou le fauvisme en peinture, même s’il fut censuré. Si les artistes interdits fluctuent selon une logique ...
Lire la suite
« La médecine », le premier Klimt à entrer au musée d’Israël à Jérusalem
C’est avec un grand honneur que le musée d’Israël à Jérusalem annonce l’entrée dans ses collections de sa première toile du maître de la Sécession viennoise, Gustav Klimt. Présentée aux visiteurs ...
Lire la suite
Les Camondo, une dynastie d’Istanbul à Auschwitz (3/4)
Lorsqu’éclate la Première guerre mondiale, Nissim est âgé de vingt-deux ans. De nationalité française – il est le premier Camondo à être né sur le sol français –, il est ...
Lire la suite
« Le syndrome de Croyde 2 : L’état sauvage », un voyage au cœur de la folie
Dans Le syndrome de Croyde 2 : L'état sauvage, Marc Welinski nous amène au cœur de la folie. L'action se déroule dans une petite ville calme à la fois proche de Paris ...
Lire la suite
Les arts sous l’Occupation : 3/5. Spoliation et sauvetage
Les Camondo, une dynastie d’Istanbul à Auschwitz (4/4)
« L’art en guerre. 1938-1947 : de Picasso à Dubuffet »,
Sortie DVD : « La femme au tableau », le nouveau
Les arts sous l’Occupation : 1/5. Collaboration et Résistance,
« Sortie de piste », le nouveau roman de Marc Welinski
Les arts sous l’Occupation : 4/5. Jazz et art
« La médecine », le premier Klimt à entrer au musée
Les Camondo, une dynastie d’Istanbul à Auschwitz (3/4)
« Le syndrome de Croyde 2 : L’état sauvage », un

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.