Et aussi sur Cultures-J.com

« Clandestine », le témoignage de Marie Jalowicz Simon

Voilà le livre de témoignage qui nous transmet l’histoire émouvante de la survie de Marie Jalowicz à Berlin durant la période nazie.

clandestine marie jalowicz simonTout juste bachelière à cette époque, elle est cependant déjà très consciente de l’horreur du nazisme et ne se fait aucune illusion sur ses finalités.

Elle sait qu’elle ne veut pas mourir et pour cela donne toute son énergie. Très vite elle est obligée de devenir « clandestine » et de vivre cachée chez l’un ou l’autre. Sa survie dépend en partie de ceux qui l’hébergent et de ceux qui l’aident, mais pas uniquement.

Ce texte dégage une grande vitalité. Marie Jalowicz possède une envie de vivre à toute épreuve et une capacité à saisir tous les petits bonheurs. Elle ne compare pas avec sa vie passée, ce qui l’aide sans doute à garder son énergie. Sa survie repose sur des personnes ayant souvent des sentiments ambivalents à son égard, et pouvant appartenir au parti nazi. Souvent elle découle aussi d’une bonne réaction au bon moment.

Bien que profondément juive et pratiquante, pendant la guerre elle adapte sa morale à l’époque avec pour finalité survivre. Le récit est très pudique.

Flammarion une nouvelle fois soigne sa couverture et propose à l’intérieur une carte de Berlin avec les adresses des différents logements occupés par Marie, ainsi que de nombreuses photos. La majorité des personnages sont répertoriées dans une liste avec une brève biographie (date de naissance, statut, et devenir pendant et après la Shoah).

Clandestine est aussi un testament, comme l’explique son fils qui a réussi à recueillir son témoignage seulement à la fin de la vie de sa mère. Auparavant, elle refusait. Et si parfois elle n’a pu échapper au devoir de Mémoire, il y avait toujours une clause de non-publication à propos de ce qu’elle disait, des nombreux événements passés sous silence ou encore l’utilisation d’un pseudonyme.

Finalement, le moment le plus triste dans Clandestine est celui de la lecture du dernier mot. Malgré l’horreur décrite dans le livre, le désir de vivre et l’énergie de Marie Jalowicz sont tels qu’ils donnent en effet envie de passer encore un peu de temps à ses côtés.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Clandestine, de Marie Jalowicz Simon, aux éditions Flammarion. 430 pages. 22,90€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« La France antijuive de 1936 », de Tal Bruttmann et Laurent Joly
Tal Bruttmann et Laurent Joly reprennent minutieusement dans La France antijuive de 1936 le déroulement de la séance du 6 juin 1936 à la Chambre des Députés. Le livre tourne autour ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Le labyrinthe du silence », premier long-métrage de Giulio Ricciarelli
Francfort, à la fin des années 50. Johann, jeune procureur débutant, fait la connaissance d’un journaliste plein de fougue qui lui ouvre les portes de l’élite artistique de la ville. ...
Lire la suite
« Israël Kasztner, le Juif qui négocia avec les nazis », de Gaylen Ross
Le 19 mars 1944, la Hongrie est occupée par les nazis. Comme dans de nombreuses villes d’Europe, les Juifs sont regroupés dans des ghettos, et plus de 400.000 personnes sont déportées ...
Lire la suite
« La Chute des géants » et « L’hiver du monde », de Ken Follet
Voici un avant goût de l'été et des vacances ! C'est donc le moment de se procurer Le siècle tomes 1 et 2 : La chute des géants et L'hiver ...
Lire la suite
« Les furies de Hitler », de Wendy Lower
"Les hommes étaient soulagés de n'être pas jetés dans le combat réel, dans la guerre contre les partisans. Tuer des Juifs sans défense était plus facile." (P. 165). Les furies de ...
Lire la suite
« A Hambourg peut-être », de Denis Labayle
Comme un battement d'aile de papillon sur la muraille de Chine peut provoquer une tempête en France, ainsi un oui en entraîne un autre et peut changer plusieurs vies. Cette ...
Lire la suite
« Le prêteur sur gages », le chef-d’oeuvre méconnu de Sidney Lumet
Solly Nazerman, homme froid et sans émotion, vit à Harlem où il possède une boutique de prêteur sur gages, achetant bibelots plaqués or, chandeliers argentés et autres babioles pour quelques ...
Lire la suite
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan
"You must find him. You must kill him." Remember est le dernier film d'Atom Egoyan, réalisateur canadien, né en Egypte et d'origine arménienne. De beaux lendemains, adapté du roman de Russell ...
Lire la suite
« Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations », de Gilbert Sinoué
Dans Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations, Gilbert Sinoué nous raconte l'action de celle-ci dans le ghetto de Varsovie. Ainsi, il utilise son talent d'écrivain pour rendre hommage à cette ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Phoenix », de Christian Petzold
A la fin de la guerre, en juin 1945, la chanteuse Nelly Lenz (Nina Hoss), gravement dévisagée, est enfin libérée de son calvaire à Auschwitz. Avec son amie Lene, employée ...
Lire la suite
« La France antijuive de 1936 », de Tal Bruttmann et
Sortie DVD : « Le labyrinthe du silence », premier long-métrage
« Israël Kasztner, le Juif qui négocia avec les nazis »,
« La Chute des géants » et « L’hiver du monde », de
« Les furies de Hitler », de Wendy Lower
« A Hambourg peut-être », de Denis Labayle
« Le prêteur sur gages », le chef-d’oeuvre méconnu de Sidney
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan
« Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations », de Gilbert Sinoué
Sortie DVD : « Phoenix », de Christian Petzold

Incoming search terms:

  • Clandestine Marie Jalowicz Simon

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.