Et aussi sur Cultures-J.com

« David Ben Gourion. Les secrets de la création de l’Etat d’Israël »

Souviens-toi ! Voilà quelques centaines de pages pour se souvenir des débuts d’Israël à travers la traduction des notes et carnets de David Ben Gourion.

david ben gourion journal creation etat israelCe journal nous rappelle que l’Etat d’Israël est le fruit d’un vote de l’ONU. Puis ce fut le début de la guerre, d’une période d’incertitude. Dans cet ouvrage de mémoire et de combats, on retrouve David contre Goliath, un Goliath sûr de lui. Et pourtant…

Ben Gourion rapporte chaque jour les nouvelles de la guerre avec le manque de moyens humains et matériels, la passivité d’une partie du monde extérieur, l’aboutissement des efforts donnés par l’un ou l’autre pour récupérer argent et armes, le dialogue avec le roi de Jordanie et les différentes composantes de la situation. Il raconte également le yishouv qui se construit petit à petit.

Le livre parle également des problèmes internes avec la crise de L’Altalena et la confrontation avec l’Irgoun, une crise vue à travers les comptes-rendus des réunions houleuses du gouvernement provisoire des 16 et 17 sivan 5708 (22 et 23 juin 1948).

Si l’ouvrage commence par une remise en mémoire documentée de la situation à l’aube de la Création de l’Etat hébreu, par une description de David Ben Gourion et par une présentation du journal, il finit sur des courriers reçus ou envoyés par celui qui fut le premier Premier ministre d’Israël. Ces derniers confirment l’impression donnée par cette lecture. De ces écrits surgit le portrait d’un visionnaire, d’un érudit et d’un amoureux de son peuple et de sa terre. Il montre de plus que sans la contribution discrète de son épouse, rien n’aurait pu être. La lettre qu’il lui adresse le 15 juin 1918 de Windsor, publiée page 540, est un petit joyau.

Voilà l’occasion de remonter à la source pour mieux comprendre et aimer le présent grâce à un détour temporel !

Sophie MASSON pour Cultures-J.com

Journal 1947-1948 : Les secrets de la création de l’Etat d’Israël, aux éditions de la Martinière. 620 pages. 23,00€.

Si vous désirez aller plus loin :

Une histoire moderne d’Israël, d’Eli Barnavi, aux éditions Flammarion. 347 pages. 8,20€.
Géopolitique d’Israël, de Frédéric Encel et François Thual, aux éditions Points. 490 pages. 10,10€.
Géopolitique de Jérusalem, de Frédéric Encel, aux éditions Flammarion. 300 pages. 8,20€.
Ô Jérusalem, de Dominique Lapierre, aux éditions Pocket. 924 pages. 10,50€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.