Et aussi sur Cultures-J.com

Sortie en Poche : « Hanns et Rudolf », le thriller de Thomas Harding

Hanns et Rudolf de Thomas Harding : quand la réalité dépasse la fiction.

hanns et rudolf thomas hardingCe livre est un coup de coeur. Il mérite d’être lu, dévoré et offert.

Une belle couverture, à l’intérieur des photos principalement de personnes, des reproductions de papiers officiels. Par là ce livre nous invite à le découvrir, à découvrir l’histoire d’Hanns Alexander, Juif allemand qui traque l’officier SS Rudolf Höss, commandant du camp d’Auschwitz.

Il nous dévoile tranquillement en plusieurs étapes, à tour de rôle, l’histoire de deux allemands du XXème siècle qui n’auraient jamais du se rencontrer. Hanns et Rudolf : deux histoires, deux destins, et aussi à travers ces histoires singulières, le destin de tout un continent. Nous voici ainsi invités à entrer dans l’Histoire. Les personnages s’animent sous la plume du narrateur. Les photos les rendent réels. Ils deviennent plus proches.

Rudolf est né en 1901 à Baden-Baden. Il est l’aîné de trois enfants. Son père est militaire, catholique. Lorsque Rudolf s’engage dans l’armée en 1916 lors de la Première Guerre Mondiale, son père est déjà mort. A son retour il apprend le décès de sa mère.

Hanns naît en 1917 à Berlin. Lui et son frère jumeau Paul sont les derniers d’une fratrie de quatre. Le père est médecin, Juif. Toute la famille quittera l’Allemagne pour fuir le nazisme. Les deux frères s’engageront sous le drapeau anglais lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Sous la plume de Thomas Harding, à travers eux, l’Allemagne et l’Europe du XXème siècle prennent vie. L’auteur raconte et illustre. Il raconte ce qu’il apprend lors de l’enterrement de son grand-oncle, il raconte le résultat de trois ans de recherches sur la traque de Rudolf par Hanns, trois ans de recherches sur ces hommes, leurs familles, leurs parcours, il raconte l’histoire d’un pays traversé par deux guerres. Il raconte le silence des générations de Hanns, de Rudolf, et de leurs enfants. Il raconte les recherches de la génération des petits-enfants.

Un premier livre remarquable.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Hanns et Rudolf, de Thomas Harding, aux éditions Flammarion. 420 pages. 9,00€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« 110 femmes juives qui ont marqué la France », de Michèle Bitton
Tel un dictionnaire, 110 femmes juives qui ont marqué la France présente les itinéraires de personnalités célèbres ou moins connues qui ont en commun d’avoir laissé une empreinte indélébile dans ...
Lire la suite
« Le rapport Pilecki », récit d’un déporté volontaire à Auschwitz
Il y a eu des bourreaux ordinaires. L'histoire de Witold Pilecki illustre quant à elle le fait qu'il y a également eu des héros ordinaires. Quand certains se sont révélés ...
Lire la suite
« La passion d’Edith S. », le nouveau roman de Maryse Wolinski
Comment ne pas penser au poème de Dan Pagis Dans le wagon plombé en lisant le dernier roman de Maryse Wolinski ? Le décor est aussi un wagon, même si le ...
Lire la suite
« Max, en apparence », de Nathalie Skowronek
Comment parler de sa famille sans tomber dans le voyeurisme ? De son grand-père rescapé d'Auschwitz qui quitta son épouse et sa fille pour s'installer en Allemagne et y faire ...
Lire la suite
« Auschwitz, et après », de Charlotte Delbo, au théâtre du Gymnase
Au début des années 70, les éditions de Minuit publiaient « Auschwitz et après ». Charlotte Delbo, l'auteure de cette trilogie, résistante communiste, combattante, faisait partie du convoi de femmes du 24 ...
Lire la suite
« 110 femmes juives qui ont marqué la France », de
« Le rapport Pilecki », récit d’un déporté volontaire à Auschwitz
« La passion d’Edith S. », le nouveau roman de Maryse
« Max, en apparence », de Nathalie Skowronek
« Auschwitz, et après », de Charlotte Delbo, au théâtre du

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.