Et aussi sur Cultures-J.com

« Invincible », de Laura Hillenbrand : Une histoire de survie et de rédemption

L’histoire racontée dans Invincible, de Laura Hillenbrand et dans le film du même nom d’Angelina Jolie, ne peut laisser indifférent.

invincible laura hillenbrandLe livre comme le film sont de ceux qui ne s’oublient pas, le second étant un résumé du premier, en images. Basé sur l’histoire vraie de de Louie Zamperini, bambin indomptable, enfant délinquant, qui s’en sort grâce à son frère qui lui apprend à se dépasser dans le sport.

Il court même aux Jeux Olympiques de Berlin et se prépare pour ceux de Tokyo. Entre temps la guerre éclate. Les Jeux sont annulés et Louie est mobilisé et combat dans l’aviation.

Suite à un accident, Louie et le pilote Phil survivent 47 jours dans des conditions précaires à dériver dans un canoë de secours, entourés de requins. Au bout de ce périple ils sont d’une certaine manière « sauvés » par les japonais et deviennent prisonniers. Leurs conditions de détentions sont épouvantables. Ils connaissent la faim, la soif, le froid, affrontent blessures et maladies, subissent brutalités et humiliations.

L’auteur explique l’état d’esprit des japonais, qui se considèrent appartenant à une race supérieure. Leurs prisonniers occidentaux non seulement viennent d’une race inférieure pour eux, mais en plus le statut de prisonnier constitue pour eux une déchéance. Tout est mis en œuvre à partir de là pour déshumaniser ces prisonniers et leur prendre ce qui constitue leur dignité.

Dans Invincible, les différentes descriptions des prisonniers dans les camps, puis après la libération, montrent une expérience traumatisante, la difficulté de vivre de retour chez soi, de sortir non seulement physiquement mais psychologiquement d’un camp.

Au final, non seulement l’histoire de Louie Zamperini est vraiment hors du commun, mais le livre et le film se complétent parfaitement. L’un comme l’autre sont rudes, mais pleins d’espérance.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Invincible, de Laura Hillenbrand, aux éditions Presses de la Cité. 571 pages. 22,00€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Munich, Dachau. 3/4 : Munich 1972, un rendez-vous manqué
Situé au nord de la ville, au coeur d'un vaste espace de verdure où viennent par tous les temps se promener en famille des centaines de munichois, l'OlympiaPark, vaste complexe ...
Lire la suite
« Ils étaient un seul homme », de Daniel James Brown
Ils étaient un seul homme est un livre plein d'espoir dans les capacités humaines, mettant à la fois en valeur le travail en équipe, son exigence, et aussi sa réussite. Cette ...
Lire la suite
« Le sport européen à l’épreuve du nazisme », au Mémorial de la Shoah de Paris
Jusqu’au 18 mars 2012, le Mémorial de la Shoah de Paris présente une exposition totalement inédite intitulée Le sport européen à l’épreuve du nazisme. Proposant un regard historique sur la manière ...
Lire la suite
« Riefenstahl », de Lilian Auzas
D’elle, on a dit qu’elle était une grande danseuse expressionniste. Puis une géniale réalisatrice, indéniablement la plus grande des années 30. Elle fut ensuite une talentueuse photographe, comme le prouve ...
Lire la suite
Munich, Dachau. 3/4 : Munich 1972, un rendez-vous manqué
« Ils étaient un seul homme », de Daniel James Brown
« Le sport européen à l’épreuve du nazisme », au Mémorial
« Riefenstahl », de Lilian Auzas

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.