Et aussi sur Cultures-J.com

« La clé de Salomon », de José Rodrigues dos Santos, disponible en Poche

Dans son troisième roman, et le second volet des aventures de Tomas Noronha après La formule de D.ieu, sorti en 2012, José Manuel dos Santos embarque son héros dans une nouvelle affaire qui le mène cette fois des rives du lac de Genève à celles du Potomac, des ruelles de Coimbra aux bureaux de la CIA à Langley, en passant par l’université de Georgetown.

la cle de salomon jose rodrigues dos santosFrank Bellamy, agent américain, est retrouvé assassiné dans un centre de recherches, en Suisse. La présence sur place au moment du meurtre de Tomas Noronha, en mission pour la fondation Gulbenkian pour laquelle il est chargé d’acquérir le « Tabula Smaragdina », fait de lui le suspect idéal. Un agent spécial, responsable entre autre de l’élimination de talibans et de chefs d’Al Qaida, reçoit l’ordre de localiser le jeune homme au Portugal, de l’enlever et de l’extrader vers les États-Unis pour qu’il y soit jugé et condamné.

En possession d’un étrange pentacle, sorte d’amulette gravée de caractères hébraïques et latins frappé en son centre d’une étoile de David, Tomas et son amie Maria Flor parviennent à échapper au tueur et trouvent refuge au Palais des Rêves, une pension des quartiers mal famés.

Pour écrire ce second volet dont le « Shlomo mafteah », un texte magique attribué au roi Salomon et expliquant comment faire des alchimies en utilisant l’énergie de D.ieu, constitue le coeur, José Rodrigues dos Santos a consulté une vaste bibliographie démontrant qu’il n’a rien inventé.

Si La clé de Salomon se veut être, en plus d’un polar haletant, un ouvrage de vulgarisation scientifique, il conviendra cependant de l’appréhender avec un minimum d’intérêt scientifique pour ne pas être tenté de passer allègrement les chapitres traitant des théories évoquées, aussi intéressantes soient-elles.

La clé de Salomon, de José Rodrigues dos Santos, aux éditions Pocket. 600 pages. 8,40€.

Si vous désirez aller plus loin :

La formule de D.ieu, de José Rodrigues dos Santos, aux éditions Pocket. 716 pages. 9,10€.
L’ultime secret du Christ, de José Rodrigues dos Santos, aux éditions Pocket. 568 pages. 8,40€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« La trahison d’Einstein », au théâtre Rive Gauche
Après Le journal d'Anne Frank et L'affrontement, Francis Huster incarne Albert Einstein sur les planches du Rive Gauche. "Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’Etat te le demande". ...
Lire la suite
« Le cas Eduard Einstein », de Laurent Seksik
Le cas Eduard Einstein est l’histoire de trois destins. Trois destins qui se rencontrent, s’éloignent, se retrouvent… Celui d’Albert Einstein tout d’abord, prix Nobel de physique et génial père de ...
Lire la suite
Anvers et Bruxelles, un détour d’art et d’histoire à 2h00 de Paris (1/2)
Après le soleil d’Andalousie et l’extrême-orientale Shanghai, c'est cette fois-ci à une destination moins exotique, moins ensoleillée (encore que), mais ô combien dépaysante à laquelle nous vous invitons : la ...
Lire la suite
« La formule de D.ieu », de José Rodrigues dos Santos
15 mai 1951, 112 Mercer street, Princeton. Albert Einstein reçoit chez lui David ben Gourion, Premier ministre du tout jeune État d’Israël. Espionnés par la CIA, les deux hommes s’entretiennent ...
Lire la suite
« La trahison d’Einstein », au théâtre Rive Gauche
« Le cas Eduard Einstein », de Laurent Seksik
Anvers et Bruxelles, un détour d’art et d’histoire à
« La formule de D.ieu », de José Rodrigues dos Santos

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.