Et aussi sur Cultures-J.com

« Le roman égyptien », le nouveau roman d’Orly Castel-Bloom

Dans Le roman égyptien, Orly Castel-Bloom raconte l’histoire de la famille Castil à travers le présent de ses protagonistes principaux.

le-roman-egyptien-orly-castel-bloomTrois personnages sont centraux. Elles n’ont pas de noms.

D’un côté, il y a la fille unique, de l’autre la petite et la grande. Ce ne sont pas les seules sans nom du reste, mais leurs parents, enfants et conjoints ont tous un nom. Elles n’existent que par leur place dans la famille, une famille multi-traumatisée par des expulsions subie ou refusée, à commencer par la sortie d’Egypte avec Moïse, d’où se soustrait la famille Castil.

Ainsi, le livre passe d’une époque à l’autre, d’un lieu à l’autre, pour toujours revenir à la grande et à Tel-Aviv. L’une comme l’autre sont vues sous différents angles : pour la grande c’est grâce aux différents liens imposés ou tissés, pour Tel-Aviv, c’est grâce aux différentes rues ou quartiers qui surgissent ici où là dans le livre.

Les personnages semblent subir leur vie. Les rites, souvent absents ou placés au second plan, sont banalisés ou sources de tristesse dès lors qu’ils apparaissent. Le Roman égyptien est un livre peuplé de femmes, mais qui n’existent qu’en lien avec leur conjoint, enfants, parents ou amis. Le récit n’est pas linéaire, des caractères sont dessinés, ainsi que des liens familiaux ou amicaux, mais les événements ne sont pas reliés les uns aux autres temporairement, seulement par le biais des liens entre les personnages.

Ceux-ci sont parfois très tenus et pas toujours clairs, parfois juste historiques. Cependant, la présence de la grande fait le lien. Très dévouée, elle n’est pas toujours appréciée, et sa serviabilité est  loin d’être valorisée.

Voici donc un roman qui se lit avec plaisir, à condition d’avoir une concentration minimale pour relier les personnages entre eux.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Le roman égyptien, d’Orly Castel-Bloom, aux éditions Actes Sud. 196 pages.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.