Et aussi sur Cultures-J.com

« Le syndrome de Croyde 2 : L’état sauvage », un voyage au cœur de la folie

Dans Le syndrome de Croyde 2 : L’état sauvage, Marc Welinski nous amène au cœur de la folie.

L’action se déroule dans une petite ville calme à la fois proche de Paris et au cœur de la nature. Bien que l’humour de Sortie de piste soit absent de ce livre, l’écriture n’en demeure pas moins agréable.

L’auteur commence par un fait divers. Peu avant les vacances d’été, une petite fille tombe dans les escaliers de son école et meurt. Propulsé à son enterrement, le lecteur fait alors connaissance du lieu et des personnages. Si la mort semble à première vue accidentelle, la thèse du meurtre voit rapidement le jour. Le directeur d’école, Jean-Louis, ne veut pas appeler les forces de l’ordre, mais pourtant il ne croit pas qu’il s’agit d’un accident. Il essaie d’entraîner dans sa quête un père de famille également psychothérapeute : Etienne.

Parallèlement, tout proche du village, un foyer de migrants a vu le jour, et ne cesse de s’agrandir. Les migrants et les habitants de Chamonville ne se mélangent pas, ne se côtoient presque pas. Juste quelques habitants viennent en  aide à ces voisins non choisis en leur apportant des produits alimentaires. Une large partie de la ville est en colère contre cette population imposée. Elle a peur de la violence que cela peut provoquer et n’apprécie pas cet état de fait en-dehors des lois.

Puis d’autres accidents se font jour. Jean-Louis pense là encore à des meurtres. Pour lui, un membre de la ville est atteint du syndrome de Croyde. Ce syndrome se manifeste soudainement par l’accomplissement d’un meurtre masqué en accident. Son acteur est très intelligent et n’a pas d’autre motif que celui de tuer. Cela peut lui arriver n’importe quand, et les risques de récidives sont énormes. De plus, le tueur oublie et donc, nie l’acte. De plus, son profil fait que nul jamais ne le soupçonnera.

Les personnages principaux, outre Jean-Louis et Etienne, sont le compagnon de Jean-Louis, Tristan, instituteur dans l’école que dirige Jean-Louis, et Virginie l’épouse d’Etienne, brillante physicienne.

Partant d’un fait divers et de la question d’un possible meurtre, ce roman amène vite le lecteur au cœur de la folie. Celle-ci occupe une bonne partie du livre. Plusieurs dérapages ont lieu à force d’évitement, que ce soit des forces de l’ordre ou du corps médical. A cela s’ajoute le drame que provoquera non seulement la présence des migrants, mais en plus la désertion de l’état qui ne prend de décision ni dans un sens ni dans l’autre, que ce soit pour disloquer le camp ou pour l’intégrer à la République en permettant des conditions de vie décentes à ses habitants.

Un roman sombre qui  s’intéresse à bien des défis actuels.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Le syndrome de Croyde 2 : L’état sauvage, de Marc Welinski, aux éditions Daphnis et Chloé. 19,00€.

Si vous désirez aller plus loin :

Le syndrome de Croyde, de Marc Welinski, aux éditions Pocket. 416 pages. 8,00€.
Sortie de piste, de Marc Welinski, aux éditions Daphnis et Chloé. 386 pages. 19,00€.
Blue Velasquez, de Marc Welinski, aux éditions Daphnis et Chloé. 431 pages. 18,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.