Et aussi sur Cultures-J.com

« Les chemins de Garwolin », le nouveau roman d’Evelyne Dress

En réalité, Les chemins de Garwolin peut être vu comme une histoire de frontières.

les-chemins-de-garwolin-evelyne-dressS’il commence par des festins et des résonances yiddish, il  nous transporte rapidement à travers de multiples frontières sans pour autant renier son assise première.

L’héroïne, Sylvia, est de passage en Pologne, à la recherche de ses racines. Elle cherche à combler le vide laissé par les décès de son père et de sa grand-mère. Au-delà du désir de retrouver le goût des plats préparés par sa grand-mère, elle cherche à comprendre son histoire familiale.

Grâce à Jozef, un  prêtre Juif, elle retrouve non seulement trace des siens mais découvre différentes informations, dont leurs noms polonais qui jusqu’à là lui étaient inconnus.

À travers sa quête et ses aventures, le lecteur traverse le temps et l’espace.

Les chemins de Garwolin se raconte également à la frontière entre judaïsme et christianisme. Il se situe dans ce lieu du « non-dit » qui se dévoile alors que le dialogue, jusqu’alors évité, devient impossible.

Le symbole du château en ruines qui, pour l’héroïne, devient réel offre une similitude frappante avec celui du film de Tim Burton, Miss Peregrine et les enfants particuliers, sorti en salles pratiquement en même temps que le livre d’Evelyne Dress. Ceci dit, les histoires n’en demeurent pas moins totalement différentes.

De là, ce roman évoque le « dibbouk », puis se transpose dans le monde des « gilgoulim ». Mickaël et Sylvia, au-delà de leur présent, se trouvent face à un passé qui dépasse largement le cadre de leur vie et même de leurs généalogies. Leurs âmes cherchent à réparer les vies antérieures qu’elles ont déjà vécues.

Les chemins de Garwolin est un livre d’une grande richesse, avec de nombreux univers, tous très différents les uns des autres.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Les chemins de Garwolin, d’Evelyne Dress, aux éditions Glyphe. 280 pages. 18,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.