Et aussi sur Cultures-J.com

« Les sépharades », sous la direction d’Esther Benbassa

Les Sépharades, écrit sous la direction d’Esther Benbassa, répond à un double objectif : d’un côté il permet de connaître mieux le monde sépharade à travers temps et espace, et de l’autre l’action du Centre Alberto-Benveniste.

les sepharades esther benbassa livreLe livre compile ainsi les quinze conférences données au Centre Alberto-Benviste. Chacune aborde le monde sépharade sous un angle différent. Il parle aussi bien de la cohabitation des trois cultures du monothéisme et de son évolution que de religion, de femmes ou encore de métiers. Il s’y lit aussi le persécutions et le bilan de la destruction du monde sépharade par l’enfer de la Shoah.

Les sépharades évite de trop entraîner le lecteur dans la nostalgie d’un monde ancien par le vocabulaire employé, par les problématiques étudiées, par le choix de l’ordre des chapitres. Cela n’empêche pas que certains d’entre eux portent plus à l’émotion et aux larmes, tel l’enfant et l’inquisiteur, qui n’est pas sans faire penser à d’autres histoires tragiques plus récentes comme par exemple au 19ème siècle à Bologne, l’histoire d’Edgardo Mortara.

L’avant-propos d’Esther Benbassa ainsi que l’explication qui se trouve en fin d’ouvrage permettent de mieux connaître l’importance du centre Alberto-Benveniste, de ses bourses et de ses diverses actions.

Ainsi outre les conférences ici compilées, il détaille les prix décernés, les livres édités ou encore présente les flâneries littéraires sépharades.

Le bilan pour chacun est donné à partir de la fondation du Centre en 2002. Ce dernier a ainsi de nombreuses actions tournées vers la vulgarisation du monde sépharade. Il est bon d’en avoir connaissance.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Les Sépharades : Histoire et culture du Moyen Age à nos jours, sous la direction d’Esther Benbassa, aux éditions du CNRS. 416 pages. 10,00€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« Revenir du silence », le livre-témoignage de Michèle Sarde
Revenir du silence débute à Salonique avec l'histoire de la famille Benveniste, famille maternelle de Michèle Sarde, l'auteure. Alors que les blessures du départ de l'Espagne, 400 ans plus tôt, ne sont pas ...
Lire la suite
« Jacob, Jacob », de Valérie Zenatti
Dans Jacob, Jacob, Valérie Zenatti relate l'histoire des Juifs d'Algérie à la fin de la seconde guerre mondiale, à travers l'histoire de Jacob et de sa famille. Jacob, le personnage principal, ...
Lire la suite
« Les Juifs dans l’orientalisme », au musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme
Exposant des œuvres de plus de cinquante artistes, Les Juifs dans l'orientalisme, présentée au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme du 7 mars au 8 juillet 2012, propose un parcours mettant ...
Lire la suite
« Istanbul la sépharade », d’Esther Benbassa
Istanbul, la Sépharade est un très beau livre sur les Juifs de cette ville. En 1492, suite à leur expulsion d'Espagne, des Juifs sépharades arrivèrent à Istanbul avec leurs coutumes. Elles ...
Lire la suite
« Ce que le jour doit à la nuit », d’Alexandre Arcady
Le lundi 24 septembre 2012, la fondation Casip-Cojasor et le Service pour les Survivants de la Shoah organise une projection exceptionnelle du film Ce que le jour doit à la ...
Lire la suite
« La vie rêvée » de Michel Boujenah, au théâtre Edouard VII
Michel Boujenah est de retour sur les planches et s’installe dans ce prestigieux théâtre qu’est Edouard VII pour nous présenter son nouveau spectacle, Ma vie rêvée... Dès son entrée en scène, il nous ...
Lire la suite
« Ce que le jour doit à la nuit », présenté par Alexandre Arcady
Lundi 24 septembre 2012 avait lieu, au profit de l’association Casip-Cojasor, une projection privée du nouveau film d’Alexandre Arcady, Ce que le jour doit à la nuit. C’est dans une salle ...
Lire la suite
« Etymologiquement divertissant », par Diletta Guidi
Cette année, le rire est à la une de la 13ème Journée Européenne de la Culture Juive. Est-ce un hasard si "Gad", le prénom de l'un des humoristes juifs les ...
Lire la suite
Séville, Grenade, Cordoue… Sur les traces des communautés séfarades oubliées
Si les emblématiques Alcazar et Plaza de España de Séville, la somptuosité des palais Nasrides de l'Alhambra de Grenade ou l'immensité de la mosquée-cathédrale de Cordoue - la seconde plus ...
Lire la suite
« Il était une fois la Méditerranée », de Jacques Huntzinger
Jacques Huntzinger fut tour à tour ambassadeur en Israël, puis auprès de l'Union pour la Méditerranée. Son livre Il était une fois la Méditerranée explore les possibilités réelles d'une entité méditerranéenne ...
Lire la suite
« Revenir du silence », le livre-témoignage de Michèle Sarde
« Jacob, Jacob », de Valérie Zenatti
« Les Juifs dans l’orientalisme », au musée d’Art et d’Histoire
« Istanbul la sépharade », d’Esther Benbassa
« Ce que le jour doit à la nuit », d’Alexandre
« La vie rêvée » de Michel Boujenah, au théâtre Edouard
« Ce que le jour doit à la nuit », présenté
« Etymologiquement divertissant », par Diletta Guidi
Séville, Grenade, Cordoue… Sur les traces des communautés séfarades
« Il était une fois la Méditerranée », de Jacques Huntzinger

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.