Et aussi sur Cultures-J.com

« Les sépharades », sous la direction d’Esther Benbassa

Les Sépharades, écrit sous la direction d’Esther Benbassa, répond à un double objectif : d’un côté il permet de connaître mieux le monde sépharade à travers temps et espace, et de l’autre l’action du Centre Alberto-Benveniste.

les sepharades esther benbassa livreLe livre compile ainsi les quinze conférences données au Centre Alberto-Benviste. Chacune aborde le monde sépharade sous un angle différent. Il parle aussi bien de la cohabitation des trois cultures du monothéisme et de son évolution que de religion, de femmes ou encore de métiers. Il s’y lit aussi le persécutions et le bilan de la destruction du monde sépharade par l’enfer de la Shoah.

Les sépharades évite de trop entraîner le lecteur dans la nostalgie d’un monde ancien par le vocabulaire employé, par les problématiques étudiées, par le choix de l’ordre des chapitres. Cela n’empêche pas que certains d’entre eux portent plus à l’émotion et aux larmes, tel l’enfant et l’inquisiteur, qui n’est pas sans faire penser à d’autres histoires tragiques plus récentes comme par exemple au 19ème siècle à Bologne, l’histoire d’Edgardo Mortara.

L’avant-propos d’Esther Benbassa ainsi que l’explication qui se trouve en fin d’ouvrage permettent de mieux connaître l’importance du centre Alberto-Benveniste, de ses bourses et de ses diverses actions.

Ainsi outre les conférences ici compilées, il détaille les prix décernés, les livres édités ou encore présente les flâneries littéraires sépharades.

Le bilan pour chacun est donné à partir de la fondation du Centre en 2002. Ce dernier a ainsi de nombreuses actions tournées vers la vulgarisation du monde sépharade. Il est bon d’en avoir connaissance.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Les Sépharades : Histoire et culture du Moyen Age à nos jours, sous la direction d’Esther Benbassa, aux éditions du CNRS. 416 pages. 10,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.