Et aussi sur Cultures-J.com

« Lettre à France », 1er single du nouvel album de Nourith

Après dix années d’absence, Nourith, révélée au grand public grâce à son rôle de Sephora dans la comédie musicale de Pascal Obispo et Elie Chouraqui, revient avec un troisième opus.

nourith lettre a franceDes textes personnels aux accents de paix, des sons résolument world avec des instruments traditionnels – sitar, oud, percussions, et des collaborations prestigieuses, Yaël Naïm, David Donatien ou Deep Forest entre autres.

Née en août 1971 dans la ville de Beer Sheva, Nourith se passionne très vite pour la chanson et la scène, et monte son premier groupe à l’âge de douze ans, Rusty Nail, qui reprend des classiques rock de Police, Tina Turner et Kate Bush, des artistes et un répertoire qui deviendront des références.

Comme tous les israéliens, Nourith rejoint les rangs de Tsahal et fait dans le même temps ses premiers pas devant la caméra du réalisateur Ron Ninio dans le film HaMahtzeva, où elle interprète, aux côtés de Sasson Gabaï, le rôle d’une marocaine réfugiée en Israël dans les années 50, mais également devant celle du français Bernard Auboui pour un court-métrage dans lequel elle raconte son expérience dans Tsahal. Ce dernier sera largement projeté dans les salles de la capitale en avant-première du film Germinal.

Mais ce seront réellement ses rencontres avec Jean-Pierre Taïeb, guitariste et compositeur, Catherine Lara, qui découvre sa voix en 1997 lors du festival de La Rochelle et lui décroche son premier contrat chez Polydor pour Kol Yishama, sa participation, suite au désistement de Noa, à la bande originale du film de Luc Besson, Le Cinquième Élément et une avant-première et un duo à l’Olympia avec Maurane qui lanceront en France sa carrière musicale.

En 2000, Nourith est choisie pour incarner Sephora, l’épouse de Moïse, dans Les Dix Commandements. Une expérience qui durera trois ans et un spectacle joué devant plus d’un million de spectateurs, et qui ne feront que consolider son talent et sa présence scénique.

L’aventure terminée, elle reprend le chemin des studios et sort en 2002 son second album, éponyme, dont les textes sont le fruit d’une collaboration avec Yaël Naïm ou encore Boris Bergman.

Résultat d’expériences et d’événements personnels, aujourd’hui mère de deux enfants, Nourith revient donc après dix années d’absence avec un nouvel album, Here I Am, composé de titres, en français, anglais et hébreu et dont le premier extrait, d’ores et déjà disponible en téléchargement, est une reprise d’un grand classique de Michel Polnareff, Lettre à France.

Téléchargez Lettre à France sur Amazon.fr ou sur iTunes., extrait de l’album Here I Am, à paraître en janvier 2014.

Si vous désirez aller plus loin :

– Kol Yishama, CD 14 titres, également disponible en téléchargement. 2000.
– Nourith, CD 12 titres (import), également disponible en téléchargement. 2002.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.