Et aussi sur Cultures-J.com

« L’éveil du chameau », la rencontre explosive de Barbara Schulz et Pascal Elbé

Maryse, mère protectrice et bourrée de principes, débarque dans l’appartement et dans la vie de Mickaël, séduisant quadra travaillant dans l’humanitaire.

eveil-du-chameauUn brin ennuyeuse, Maryse est mariée depuis dix ans, et travaille dans les parcs et jardins ; Mickaël lui est célibataire, œuvre dans l’humanitaire, et songe plus aux conquêtes féminines et aux plaisirs qu’à mener une vie rangée.

A première vue, rien n’était fait pour que ces deux là se rencontrent, ni même ne s’apprécient. Seulement voilà, Claire, la fille de Maryse, est enceinte de Simon, le fils de Mickaël, ce fils de 23 ans qu’il n’a vu en tout et pour tout que deux fois, et dont il avait presque oublié l’existence. Lui qui ne voulait pas d’enfant pour être un bon père, eh bien c’est raté !

Pour Maryse, il est hors de question qu’il se dérobe à ses obligations paternelles, alors que lui considère ce triangle fils-fille-futur bébé comme des « éléments A, B et C » avec lesquels il n’a rien à voir. Devenir d’un seul coup père et grand-père, c’est un peu trop !

Mais la jeune femme est aussi obstinée que Mickaël est détaché. Commence alors entre eux un combat au cœur duquel ils apprendront à s’apprivoiser, à se connaitre, et à réfléchir à ce qui serait le mieux pour leurs enfants respectifs.

Comédie sentimentale écrite par Murielle Magellan et portée à l’écran fin 2015 dans Ange et Gabrielle, dont les rôles-titres étaient tenus par Patrick Bruel et Isabelle carré, L’éveil du chameau, actuellement sur les planches du théâtre de l’Atelier, met en confrontation un père et une mère, et leur manière d’assumer leur responsabilité parentale.

Pascal Elbé, plus habitué aux plateaux de cinéma qu’aux scènes de théâtre – il n’était pas remonté sur les planches depuis 2012 avec Inconnu à cette adresse –, campe avec toute l’assurance et le détachement nécessaires son personnage de Mickaël, égoïste, passionné et dragueur à souhait, et auquel on ne peut que finalement s’attacher.

Face à lui, Maryse, incarnée par une Barbara Schulz déterminée, drôle et délicieusement conservatrice avec ses valeurs de femme coincée, déborde d’une énergie communicative et complice.

Quant à Valérie Decobert, la secrétaire et ex-maîtresse de Mickaël, elle complète par ses incursions inopinées et sa jalousie mal dissimulée ce trio divertissant, mis en scène avec finesse et dynamisme par Anouche Setbon.

Et le public ne s’y trompe pas, puisque ces sont les applaudissements soutenus d’une salle quasi-pleine qui accompagnent du mardi au samedi le baisser de rideau.

A découvrir d’urgence !

L’éveil du chameau, actuellement au théâtre de l’Atelier. Informations et renseignements sur le site du théâtre de l’Atelier.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« 24 jours. La vérité sur l’affaire Ilan Halimi », d’Alexandre Arcady
Le 20 janvier 2006, Ilan Halimi (z"l) est kidnappé à Sceaux, séquestré et torturé à Bagneux dans un logement vacant, puis dans une chaufferie par le "gang des barbares", juste ...
Lire la suite
« 24 jours. La vérité sur l’affaire Ilan Halimi », d’Alexandre

1 commentaire sur « L’éveil du chameau », la rencontre explosive de Barbara Schulz et Pascal Elbé

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.