Et aussi sur Cultures-J.com

« L’institutrice », le nouveau film de Nadav Lapid

Après avoir réalisé trois courts-métrages, puis un premier long-métrage intitulé Le policier, qui a remporté plusieurs prix dont le grand prix du jury au Festival de Locarno, Nadav Lapid revient aujourd’hui avec L’institutrice.

insitutrice nadav lapidPour ce second long-métrage, il fait de la poésie le thème principal. Rares sont les films parlant de la poésie, ce qui en fait donc un pari audacieux.

Yoav, cinq ans, récite un de ses poèmes intitulé Hagar, dans la cour de récréation. Nira, son institutrice, est totalement captivée. Par le poids des mots de ce poème, sa fascination pour le petit garçon l’emporte.  Elle détecte en lui un potentiel énorme vu son jeune âge, un don qu’il convient de développer et de protéger. Elle l’interroge : « Mais qui est Hagar ? » L’enfant refuse de lui répondre, et le mystère persiste. Par son silence, Yoav exerce un pouvoir sur elle. Celle-ci inspire à un idéal par la poésie ; elle est prête à tout : mentir, trahir, mettre sa famille de côté pour l’atteindre. Elle n’a plus de limite.

Son personnage est en pleine contradiction, entre innocence et violence, entre conscience et inconscience. Elle réalise qu’être poète de nos jours est en contradiction totale avec le monde réel, dans une époque qui les hait. Elle veut le protéger pour éviter que le monde ne l’écrase.

Le film évoque aussi la société israélienne et donne une vision de l’armée, ainsi qu’une division interne entre ashkénazes et séfarades.

Nadav Lapid écrivit une centaine de poèmes entre l’âge de cinq ans et de sept ans, dont Hagar, un poème d’amour, et Une séparation, l’un de ses derniers poèmes. Vingt cinq ans plus tard, il les ressort du placard pour en faire la matière de L’institutrice.

Un film autobiographique qui oppose un monde idéaliste véhiculé par la poésie à un monde réel servi par une société matérialiste et violente.

Jean-Yves DEVENDEVILLE pour Cultures-J.com.

L’institutrice, de Nadav Lapid, en salles le 10 septembre.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Jusqu’au 29 mars, 10 coffrets DVD « Avi Mograbi. L’intégrale » à gagner !
Ce concours et à présent terminé. Les vainqueurs sont : - Mme Corinne BUTEL (Mouen) - M. Nicolas GERIFAUD (Saint-Denis) - M. Ygal SABBAH (Paris) - Mme Colette MAZABRARD (Toulouse) - Mme Virginie BRETON (Lyon) - Mme ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Big bad wolves », le thriller d’Aharon Keshales et Navot Papushado
Big bad wolves, le dernier film d’Aharon Keshales et Navot Papushado, qui avaient déjà écrit et réalisé Rabies en 2010, met en parallèle les vies de trois hommes pris dans ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Loin de mon père », le nouveau film de Keren Yedaya
"Mes films naissent d’une nécessité politique et sociale." Keren Yedaya. Tami, jeune femme d’à peine vingt ans, mène une vie de couple avec Moshe, un quinquagénaire. Outre la différence d’âge, leur relation ...
Lire la suite
« Le nouveau cinéma israélien », d’Ariel Schweitzer
Si jusqu’en 1992, il n’existait en Israël qu’une seule chaîne de télévision, l’explosion du marché télévisuel allait laisser la place à des programmes aussi nombreux que variés, sériés télévisées en ...
Lire la suite
Le cinéma israélien au 65ème Festival de Cannes
Cette année, le cinéma israélien occupera une place de choix à l’occasion de la 65ème édition du Festival de Cannes, avec pas moins de sept films présentés – un long-métrage ...
Lire la suite
« Jeanne, ou les images du monde », de Jessica Vaturi-Dembo
Jeanne, la quarantaine, enseigne l’histoire de l’art. Passionnée par l’Extrême-Orient, elle passe son temps libre dans les allées du musée Guimet, qui regroupe la plus importante collection d’arts asiatiques d’Europe. ...
Lire la suite
« Tu n’aimeras point » de ‘Haïm Tabakmann
Très remarqué au Festival de cannes 2009, Tu n’aimeras point (Eyes wide open), le premier long-métrage du réalisateur ‘Haïm Tabakmann traite du sujet sensible de l’homosexualité au sein même de la religion. Jérusalem, ...
Lire la suite
Avi Mograbi présente « Dans un jardin je suis entré », au Forum des Images
Sorti en juillet 2013, le dernier film d’Avi Mograbi, Dans un jardin je suis entré, a été projeté ce mardi 8 octobre dans le cadre des documentaires "Doc & Doc", ...
Lire la suite
« Alata », de Michael Mayer
Depuis quelques semaines au cœur de l’actualité politique et sociale en France, le débat sur l’égalité des droits et le mariage pour tous n’en finit pas de diviser. Mais si ...
Lire la suite
« Tempête de sable », premier film d’Elite Zexer, en lice pour les Oscars
Dans un petit village bédouin situé dans le désert du Néguev, en Israël, proche de la frontière de la Jordanie, les festivités ont commencé pour célébrer le mariage de Suleiman ...
Lire la suite
Jusqu’au 29 mars, 10 coffrets DVD « Avi Mograbi. L’intégrale »
Sortie DVD : « Big bad wolves », le thriller d’Aharon
Sortie DVD : « Loin de mon père », le nouveau
« Le nouveau cinéma israélien », d’Ariel Schweitzer
Le cinéma israélien au 65ème Festival de Cannes
« Jeanne, ou les images du monde », de Jessica Vaturi-Dembo
« Tu n’aimeras point » de ‘Haïm Tabakmann
Avi Mograbi présente « Dans un jardin je suis entré »,
« Alata », de Michael Mayer
« Tempête de sable », premier film d’Elite Zexer, en lice

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.