Et aussi sur Cultures-J.com

« Maryan, la Ménagerie Humaine », au MAHJ

Méconnu du grand public, Pinchas Burstein, plus connu sous le nom de Maryan, fait actuellement, et jusqu’au 9 février 2014, l’objet d’une exposition au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, à Paris.

maryan musee art histoire judaisme paris pinchas bursteinConsacrée aux temps forts de son travail exécuté entre 1960 et 1977, cette exposition rassemble acryliques et huiles sur toiles, encres sur papier, dessins pour la Ménagerie Humaine, extraits du film Ecce Homo tourné au Chelsea Hotel en 1975, deux ans avant sa mort, et, point d’orgue sur lequel s’achève le parcours de visite, huit des neuf carnets de croquis réalisés par l’artiste en 1971 et 1972 à la demande de son psychanalyste. Un total de 478 dessins, pour la première fois présentés dans leur intégralité.

Puissante et tragique, La Ménagerie Humaine met l’accent sur les « personnages » de Maryan, qu’il crée à partir des années 60. Robots, hommes-animaux, gardiens de camps, bourreaux ou victimes timidement colorés se succèdent sur des fonds sombres, gris, noirs, à l’image des ghettos, des camps de travail puis des camps de concentration où il sera déporté.

Seul survivant de sa famille, fusillé et laissé pour mort, il est sauvé par les russes. En 1947, il émigre en Palestine, mais en tant que rescapé, le conflit qui allait succéder à la déclaration d’Indépendance d’Israël était une guerre de trop.

De retour en France à l’aube des années 50, il étudie dans l’atelier de Fernand Léger, expose dans de nombreux salons, galeries ou expositions collectives puis, lassé du monde de l’art parisien, gagne les États-Unis où, après un détour par Chicago, il s’installe définitivement à New York.

A mi-chemin entre rituels et traversée de l’horreur, l’œuvre de Maryan, bien qu’éloignée de tout récit autobiographique, trahit cependant ce qu’a vécu cet artiste expressionniste important.

 Maryan, la Ménagerie Humaine, au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, jusqu’au 9 février 2014.

Si vous désirez aller plus loin :

Maryan : La ménagerie humaine 1927-1977, le catalogue de l’exposition, aux éditions Flammarion. 120 pages. 39,90€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.