Et aussi sur Cultures-J.com

« Mein Kampf » le texte fondateur du nazisme, pourrait être republié

Rédigé par Adolf Hitler entre 1924 et 1925 alors qu’il était emprisonné à Landsberg suite au coup d’État manqué – plus connu sous le nom de « Putsch de la brasserie », l’ouvrage Mein Kampf pourrait de nouveau être publié en Allemagne dès 2016.

mein kampfCette date marquera en effet le soixante-dixième anniversaire de la mort du « Führer », faisant tomber ses écrits dans le domaine public.

L’État régional de Bavière, propriétaire des droits depuis 1945, explique qu’il souhaite par cet acte « démythifier » l’ouvrage, et démontrer à quel point celui-ci est absurde.

Livre fondateur de l’idéologie nazie, autobiographique et ayant servi de base à la politique du IIIème Reich, mais aussi d’inspiration pour des fascistes comme Benito Mussolini, Mein Kampf est en réalité composé de deux volumes  (Tome I : Le bilan, publié le 18 juillet 1925, et Tome II : Le mouvement National-Socialiste, publié le 11 décembre 1926). Les premiers lecteurs étant tous des proches d’Hitler lui-même, il fut aussitôt convaincu de son succès et s’attela dès lors à la rédaction d’un second tome. Son engouement auprès du public allemand fut en revanche tout relatif jusqu’en 1933, année de son accession au pouvoir.

En effet, à cause d’un prix relativement élevé – douze marks, Mein Kampf ne n’écoulera, la première année, qu’à 6.433 exemplaires pour le premier volume, et 3.015 pour le second. Les années suivantes seront pires encore. En 1930 parait une édition dite « populaire » regroupant les deux volumes. Mais dès 1933, il devint un ouvrage de référence, les ventes décollent pour atteindre un million et demi d’exemplaires. Dans les écoles, les enfants le reçoivent à la distribution des prix, dans les entreprises, il était offert aux ouvriers méritant, et est offert en cadeau par l’État allemand aux jeunes mariés.

Traduit en seize langues – une édition en Braille fût même éditée, les ventes de Mein Kampf, depuis sa parution, sont estimées à ce jour à plus de quatre-vingt millions d’exemplaires.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« Une famille juive du temps de l’Exode », d’Anny Bloch
Docteur en sciences sociales, Anny Bloch est socio-anthropologue au CNRS. Spécialiste des migrations transatlantiques et des judaïsmes, elle a participé à la fondation de la revue Diasporas, Histoire et sociétés et ...
Lire la suite
Hilda Hrabovecka est « La dernière femme du premier train »
"Chacun de nous vit sur les tombes des autres". Hannah Arendt. En décembre 2012, pour la première fois, un pièce de théâtre sur la Shoah des Juifs de Slovaquie était montée ...
Lire la suite
« Shoah et bande dessinée », des bulles pour témoigner
Comme la littérature, le cinéma ou encore le théâtre, la bande dessinée - considérée aujourd’hui comme le 9ème art - a traité de la Shoah et ce, dès 1942 ! C’est ...
Lire la suite
« A Hambourg peut-être », de Denis Labayle
Comme un battement d'aile de papillon sur la muraille de Chine peut provoquer une tempête en France, ainsi un oui en entraîne un autre et peut changer plusieurs vies. Cette ...
Lire la suite
« Welcome in Vienna », d’Axel Corti, dans le cadre du Festival des Cultures Juives
Dans le cadre du 8ème Festival des Cultures Juives, qui se déroule à Paris du 12 au 28 juin 2012, le cinéma Le Nouveau Latina propose le samedi 16 juin la projection ...
Lire la suite
« Le dernier des Injustes », de Claude Lanzmann, en coffret 3 DVD
Benjamin Murmelstein. Ce nom ne vous dit peut-être rien. Et pourtant. Il est le dernier des « doyens » juifs, ou roi des Juifs, à avoir survécu à la Shoah. Il est ...
Lire la suite
« Le déluge » de Leïb Rochman : dix nouvelles entre mort et survie
Faut-il se demander si Le déluge de Leïb Rochman, paru en 1978 peu avant la mort de l'auteur, a valeur de testament ? Ce qui est certain, c'est qu'il est ...
Lire la suite
« La loi du sang. Penser et agir en nazi », de Johann Chapoutot
Brassens ne pensait pas forcément aux victimes du nazisme quand il chantait "mourir pour des idées". Pourtant, cela semble une des causes des meurtres nazis perpétués. Dans La loi du ...
Lire la suite
« L’enfance des dictateurs », de Véronique Chalmet
Staline, Mao, Amin Dada, Mussolini, Hitler, Bokassa, Kadhafi, Pol Pot, Franco, Saddam Hussein... A elle seule, cette poignée d’hommes aux noms effroyables totalise plusieurs dizaines de millions de morts, et ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Heinrich Himmler. The decent one », de Vanessa Lapa
En mai 1945, l'armée américaine découvre dans le domicile d'Heinrich Himmler, chef de la Gestapo et ministre de l'intérieur du Reich, des centaines de lettres, photographies, journaux intimes... Réalisé à partir ...
Lire la suite
« Une famille juive du temps de l’Exode », d’Anny Bloch
Hilda Hrabovecka est « La dernière femme du premier train »
« Shoah et bande dessinée », des bulles pour témoigner
« A Hambourg peut-être », de Denis Labayle
« Welcome in Vienna », d’Axel Corti, dans le cadre du
« Le dernier des Injustes », de Claude Lanzmann, en coffret
« Le déluge » de Leïb Rochman : dix nouvelles entre
« La loi du sang. Penser et agir en nazi »,
« L’enfance des dictateurs », de Véronique Chalmet
Sortie DVD : « Heinrich Himmler. The decent one », de

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.