Et aussi sur Cultures-J.com

« My week with Marilyn », de Simon Curtis

Été 1956. Marilyn Monroe, alors au sommet de sa gloire, arrive à Londres accompagnée de son mari Arthur Miller devant une foule de reporters et de photographes venus les accueillir. L’actrice américaine doit débuter en Angleterre  le tournage de son vingt-sixième film, Le prince et la danseuse, qu’elle coproduit avec son partenaire à l’écran, la légende du théâtre britannique Lawrence Olivier.

my week with marilynColin Clark, un jeune étudiant fraîchement sorti de Harvard et voulant travailler dans le cinéma, décroche un poste de troisième assistant-réalisateur – autant dire larbin, aux Lawrence Olivier Productions.

Lorsqu’il publie, en 1995, ses mémoires intitulées Le prince, la danseuse et moi, Colin Clark, alors devenu producteur pour la télévision, omet une semaine dans son récit. My week with Marilyn est l’histoire de cette semaine, où le plus inattendu se produit.

Sorti en 1957, Le prince et la danseuse sera un échec cuisant aux Etats-Unis – le Los Angeles Times fait cependant exception en reconnaissant qu’il s’agit là de « la meilleure prestation de miss Monroe au cinéma« , mais est plutôt bien accueilli en Europe, où la star hollywoodienne remporte même le Prix David di Donatello en 1958 en tant que meilleure actrice.

Dans ce film, Marilyn Monroe interprète une chanteuse américaine, Elsie Marina, de laquelle va s’éprendre Lawrence Olivier, alias le Grand-Duc Charles de Karpathie. Librement inspiré du conte de Charles Perrault La belle au bois dormant, le plaisir qu’avaient les deux acteurs à se rencontrer et à jouer ensemble va vite virer au cauchemar. Marilyn est régulièrement en retard, oublie son texte, et au bord de la dépression, consomme de grandes quantités de médicaments et de somnifères. L’ambiance sur le plateau devient vite détestable, Lawrence Olivier ne la supporte plus, et les liens qui unissent ce dernier à Arthur Miller, le mari de la star, épousé quelques semaines plus tôt, isolent Marilyn, qui se sent délaissée et incomprise. Malgré de sérieux obstacles – le passeport d’Arthur Miller ayant été confisqué un peu plus tôt pour suspicion de sympathies communistes, il l’accompagne en Angleterre et reste avec elle sur le tournage. Mais elle regrette déjà cette union dont chacun s’accordait à dire qu’elle serait vouée à l’échec. Leur mariage, fin juin 1956, avait fait la Une de toutes les presses du monde, et pour épouser religieusement ce fils d’immigrants juifs, Marilyn se convertit au judaïsme, comme en atteste son certificat de conversion, rédigé par le rabbin Robert Goldberg.

Malgré tout, Le prince et la danseuse, sorti aux Etats-Unis le 13 juin 1957, restera célèbre pour avoir réuni à l’écran deux monstres sacrés du cinéma et du théâtre. Marilyn Monroe et Arthur Miller, quant à eux, divorceront en janvier 1961.

Magistralement interprété par Kenneth Branagh et Michelle Williams – nominée en tant que Meilleure actrice aux Oscar, dont la ressemblance physique et gestuelle est parfois troublante, My week with Marilyn dévoile une période insoupçonnée de la vie de la star, mettant en avant toute sa fragilité, ses doutes, et ses démons…

My week with Marilyn, de Simon Curtis, avec Michelle Williams, Kenneth Branagh et Eddie Redmayne. Lundi 24 juin à 13h15 sur Canal + Family.

Si vous désirez aller plus loin :

– Une semaine avec Marilyn, le livre de Colin Clark, aux édition Payot.
– My week with Marilyn, le film en DVD.
– Le Prince et la Danseuse, le film en DVD.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« Hollywood », au théâtre Antoine
Après un succès mondial et des millions de spectateurs à Londres, Berlin ou Melbourne, le spectacle de Broadway s’arrête jusqu’à fin 2011 sur les planches du théâtre Antoine, à Paris. Los ...
Lire la suite
Nouvelles représentations : « L’appel de Londres », au théâtre de la Gaité Montparnasse
Après son succès de février à mai 2014 au théâtre du Gymnase, la comédie romantique L'appel de Londres est de retour à Paris, au théâtre de la Gaité Montparnasse, à ...
Lire la suite
« L’Amérique des frères Coen », de Julie Assouly
Avec leur constant désir d'explorer une Amérique à jamais révolue, de camper leurs actions tour à tour loufoques, burlesques, gores ou kitsch dans des décors s'inspirant très largement de la ...
Lire la suite
« Le cygne majestueux », première biographie française de Natalie Portman
La biographie de Natalie Portman,  sortie en mars dernier, a été écrite par un jeune homme né en 1990, Vincent Péréa. C'est en allant voir le deuxième épisode de la nouvelle ...
Lire la suite
Derniers jours : « Etonnez-moi ! », la rétrospective de Philippe Halsman au Jeu de Paume
Depuis maintenant dix ans, le Jeu de Paume, fusionné en 2004 avec le Centre National de la Photographie, propose aux amateurs d'art et de photographie des expositions et rétrospectives de ...
Lire la suite
« City of dreams », du rêve américain au cimetière des rêves
C’est sur la chanson de Junior Parker, Next time you see me, enregistrée en 1956, que s’ouvre le très beau documentaire City of dreams, de Steve Faigenbaum. En puisant dans ses ...
Lire la suite
« Le chalet de la mémoire », de Tony Judt
Dans Le chalet de la mémoire, Tony Judt nous livre à la fois un témoignage, celui d’un homme atteint d’une maladie dégénérative incurable pour qui chaque jour compte, mais aussi un ...
Lire la suite
« Cinéma : l’année 1942 », au Mémorial de la Shoah
En France, en Allemagne et aux Etats-Unis, l’année 1942, bien qu’en plein cœur de la Seconde guerre mondiale, fut très prolifique pour les producteurs et réalisateurs de films. Des deux ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Suite Française », le roman posthume d’Irène Nemirovsky
Bussy, été 1940. Lucile Angellier (Michelle Williams) attend son mari Gaston, qu’elle connait finalement à peine. Prisonnier de guerre, il a été déporté dans un camp de travail en Allemagne. Lucile cohabite ...
Lire la suite
« Amy Winehouse : A family portrait », au Jewish Museum de Londres
En cette période estivale, si vous prévoyez un week-end dans la capitale britannique, sachez qu’une halte au Jewish Museum de Camden s’avère obligatoire. En effet, du 3 juillet au 15 ...
Lire la suite
« Hollywood », au théâtre Antoine
Nouvelles représentations : « L’appel de Londres », au théâtre de
« L’Amérique des frères Coen », de Julie Assouly
« Le cygne majestueux », première biographie française de Natalie Portman
Derniers jours : « Etonnez-moi ! », la rétrospective de Philippe
« City of dreams », du rêve américain au cimetière des
« Le chalet de la mémoire », de Tony Judt
« Cinéma : l’année 1942 », au Mémorial de la Shoah
Sortie DVD : « Suite Française », le roman posthume d’Irène
« Amy Winehouse : A family portrait », au Jewish Museum

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.