Et aussi sur Cultures-J.com

« Omaha », le nouveau roman de Norman Ginzberg

Dans Omaha, Norman Ginzberg revient sur le débarquement américain en Normandie le 6 juin 1944.

omaha norman grinzberg debaquement plages normandies 6 juin 1944Il raconte la guerre, et à travers celle-ci et ses soldats l’histoire, de deux frères. Chaque page est une découverte.

Dès le premier chapitre, l’auteur nous débarrasse de nos illusions. Ce n’est pas le débarquement vu à travers le prisme d’une image d’Epinal. La description nous amène dans un monde de sueur, de sang et d’urine. La brutalité est au rendez-vous. Il faut  accepter de se confronter à cette vision violente et de persévérer dans la lecture pour qu’un roman inoubliable s’ouvre à nous.

Il nous emporte à travers la description de ces quelques jours que durèrent le débarquement en Normandie et à travers l’histoire de deux frères, Walton et Karl Zimmermann, se battant l’un sous l’uniforme américain, l’autre en tant que SS.

Cette partie de la guerre est conté alternativement sous un angle puis sous un autre, chapitre après chapitre. D’abord l’histoire de Walton et des soldats alliés, puis celle de Karl et des soldats allemands. Petit à petit l’intrigue se noue et la curiosité s’installe. Qui sont ces frères ? Comment peut  s’expliquer le fait qu’ils aient tous les deux choisi de traverser la mer pour participer chacun de leur côté à cette guerre ?

Il n’y a plus d’un côté les bons et de l’autre les méchants. Le bon comme le mauvais peuvent se côtoyer au sein d’une même armée, et même d’une même personne. La guerre peut modifier l’être humain, nul n’étant prêt à affronter la bestialité du combat. Et pour ceux qui n’ont pas peur de la violence, une adaptation devrait être diffusé sur Arte.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Omaha, de Norman Ginzberg, aux éditions Héloïse d’Ormesson. 19,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.