Et aussi sur Cultures-J.com

« Ordres et décorations de la Wehrmacht », de François Lannoy

En un peu plus de cinq années de guerre, on estime à environ dix-huit millions le nombre de personnes ayant combattu dans la Wehrmacht, l’armée allemande du IIIème Reich comprenant l’armée de terre, Heer, la marine, Kriegsmarine et l’armée de l’air, Luftwaffe.

ordres et decorationsPour récompenser actes de bravoure, soldats au front et victoires, les autorités militaires allemandes créent un grand nombre d’ordres, d’insignes et de récompenses, créations grandement facilitées par le vide béant laissé par l’abolition des ordres dynastiques allemands après la défaire de 1918. De 1933 à 1945, quatre-vingt-une médailles et récompenses seront créées, dont les trois-quarts entre septembre 1939 et mai 1945, en plein conflit mondial.

Au cours des premiers mois de guerre, sept récompenses voient le jour. En 1940, elles seront au nombre de huit, et l’année suivante, quatorze – hausse bien évidemment due aux ouvertures du conflit sur le front Est. Les années 1942 et 1943 ne verront respectivement que douze et cinq nouvelles créations, tandis que 1944 en comptera dix-huit, sans doute pour motiver les milliers de soldats exposés à des conditions de combat de plus en plus difficiles.

Bien qu’un tel sujet puisse sembler difficile d’approche pour le profane, l’ouvrage Ordres et Décorations de la Wehrmacht que publient les éditions E.T.A.I est destiné aux collectionneurs et connaisseurs, mais également aux amateurs qui désireraient s’initier à l’histoire militaire de la Seconde Guerre mondiale. Richement illustré par plus de 460 photos, comprenant la liste des fabricants officiels ainsi que les matériaux utilisés, il présente sur près de 180 pages toutes les gratifications créées par le IIIème Reich.

Répertoriées en catégories, des « Ordres » aux « Décorations », des « Plaques et bandes de manche » aux « Insignes de spécialité et de combat » du Heer et de la Waffen-SS, de la Luftwaffe et de la Kriegsmarine, le lecteur découvrira également que parmi les « Insignes des blessés », il en fut créé un spécialement réservé aux victimes de l’attentat du Wolfsschanze (la « Tannière du Loup »), attentat visant à assassiner Hitler, le 20 juillet 1944.

Merci aux éditions E.T.A.I. pour leur contribution à la rédaction de cet article.

Ordres & décorations de la Wehrmacht (1933-1945), de François de Lannoy, aux éditions E.T.A.I. 176 pages. 38.00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.