Et aussi sur Cultures-J.com

« Paris-Jérusalem. Un itinéraire spirituel », entretiens avec Augustin Czartorisky

Le cinquième volume de la collection « Israël et la France » est dans la même mouvance que le précédent, et pourtant quelle différence !

paris jerusalem ghislain chaufour augustin czartoriskyDans un style très différent, Paris-Jérusalem replace notre époque et notre pays dans son contexte. En le lisant se pose la question de savoir combien faudra-t-il de livres, d’écrits ou autres pour que notre pays réalise qu’il ne peut survivre coupé de ses racines judéo-chrétiennes.

Il se présente sous forme d’un dialogue entre l’auteur Ghislain Chaufour et un certain Augustin Czartorisky, ce qui rend la lecture très vivante.

Le livre est composé de trois partie. Un début très critique d’abord sur les faiblesses de l’enseignement français qui, sous prétexte de laïcisme mal compris, laisse de côté toute une partie de notre patrimoine. Là encore, comme dans le film Les héritiers, un professeur suffit pour ouvrir une porte aidant à la construction intellectuelle de l’élève. L’auteur a rencontré ce professeur en classe de terminale. Il lui a fait découvrir une littérature dont il ne soupçonnait pas l’existence.

La seconde partie, partant de l’athéisme et du nihilisme érigés en dogme dans ses études universitaires de philo, Augustin Czartorisky montre les erreurs de ces courants de pensée et la manière dont l’omniprésence de celles-ci détruit notre siècle.

Et pour finir, en troisième partie, partant du tableau sombre de la modernité et de son refus de D.ieu, il montre l’importance d’Israël ainsi que, d’un côté, le  judaïsme, et de l’autre le christianisme comme une déclinaison dont seul l’aspect diffère d’une même réalité. Le dessin sur la dernière page l’illustre à merveille.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Paris Jérusalem, un itinéraire spirituel, de Ghislain Chaufour, aux éditions Les Provinciales. 141 pages. 12,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.