Et aussi sur Cultures-J.com

Rentrée littéraire : « Terminus Allemagne », d’Ursula Krechel

Terminus Allemagne, Prix du livre Allemand 2012, nous plonge en Allemagne après, puis avant la Seconde Guerre Mondiale.

terminus allemagne ursula kerchelLes descriptions redonnent vie au Berlin d’avant guerre, au lac de Constance et à la ville de Mayence ainsi qu’à sa banlieue après la guerre. Elles nous entraînent également à la rencontre de Philippe Auerbach et d’Erich Mendelsohn, nous font découvrir Cuba et les foyers d’enfants réfugiés de l’Angleterre.

Ursula Krechel retrace en Allemagne sous le IIIème Reich les tragiques conséquences engendrées par le mariage entre un Juif et une protestante, quand bien même le mariage religieux fut protestant.

L’ensemble se déroule autour du couple Kornitzer qui se retrouve sur un quai de gare, après le conflit. Il a du se séparer durant dix ans, et tente de reconstruire son foyer composé jadis de quatre personnes.

C’est aussi un livre triste devant l’impossibilité de gommer certaines époques de sa vie pour se conformer aux exigences de l’entourage professionnel. Il met en perspective un dialogue de sourds lié à la distance entre les désirs de réparations d’une des parties, et la conjonction chez l’autre d’une impossibilité d’entendre la plainte du premier et d’un sentiment de devoir accompli vis-à-vis de lui. A cela s’ajoute le fait que certaines choses ne semblent de toute façon pouvoir ni être réparées, ni être écoutées. Et finalement on perçoit une volonté de réparation qui s’amenuise avec le temps.

Les difficultés du retour en Allemagne à la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour un Juif allemand, déjà évoquées dans La robe de Hannah, de Pascale Hugues, constitue donc ici le coeur du livre.

La précision des descriptions et la qualité des recherches justifient amplement le prix reçu, et le succès qu’il a rencontré en outre-Rhin réconforte.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Terminus Allemagne, d’Ursula Krechel, aux éditions Montparnasse. 448 pages. 19,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.