Et aussi sur Cultures-J.com

Sortie DVD : « Suite Française », le roman posthume d’Irène Nemirovsky

Bussy, été 1940. Lucile Angellier (Michelle Williams) attend son mari Gaston, qu’elle connait finalement à peine. Prisonnier de guerre, il a été déporté dans un camp de travail en Allemagne.

suite francaise irene nemirovsky michelle williams kristin scott thomasLucile cohabite tant bien que mal avec sa belle-mère autoritaire (Kristin Scott Thomas) ; propriétaire terrien, elle fait le tour du village pour récupérer les loyers de ses métayers, suscitant leur empathie.

L’arrivée d’un régiment allemand  contraint les deux femmes à recevoir sous leur toit le lieutenant Bruno von Falk (Matthias Schoenaerts). Sa mission : lire les lettres de délation déposées à la Mairie du village. Lucile et l’officier ont tous deux la passion du piano, ce qui les rapproche peu à peu l’un de l’autre. Cet amour interdit aide la jeune fille à surmonter la guerre.

Tourné entièrement en anglais, ce film est une adaptation du best-seller posthume d’Irène Némirovski, écrivaine juive d’origine ukrainienne, assassinée à Auschwitz en 1942. Denise Epstein, sa fille, avait gardé pendant plus de cinquante ans une valise contenant des récits de sa mère, pensant qu’il s’agissait de son journal intime. Ce roman fut publié en 2004, a connu un grand succès et a reçu le prix Renaudot.

Suite française, c’est à la fois la guerre du point de vue des femmes, et le témoignage sur le comportement des français sous l’Occupation allemande : dénonciations, collaboration, et amoures clandestines. 100.000 enfants de parents franco-allemands sont nés pendant la guerre.

La distribution est de qualité : Michelle Williams (trois fois nommée aux Oscars pour Le secret de Brokeback Mountain, Blue Valentine et My week with Marilyn) incarne avec brio le personnage de Lucile Angellier, sans fard ni artifice. Kristin Scott Thomas (vue entre autre dans Elle s’appelait Sarah en 2011) est crédible dans son rôle sombre de belle-mère austère. Quant à Matthias Schoenaerts (Meilleur espoir masculin aux Césars pour De rouille et d’os), il est d’une remarquable justesse dans son rôle d’officier allemand, un être humain comme les autres, accomplissant juste son devoir. A noter également la présence de Lambert Wilson dans le rôle du Vicomte de Montmort.

Saul Dibb, le réalisateur (à qui l’on doit notamment The Duchess), nous offre une adaptation réussie, avec une maîtrise de l’histoire, un réalisme des décors, une sobriété des personnages, le tout porté par la musique, qui prend une place majeure dans le film.

Denise Epstein, sa fille, déclare : « C’est un sentiment incroyable de constater le succès obtenu par l’œuvre de ma mère… Cela prouve que les nazis n’ont pas vraiment réussi à la faire disparaître. Ce n’est pas une vengeance, c’est une victoire ».

Jean-Yves DEVENDEVILLE pour Cultures-J.com.

Suite Française, de Saul Dibb. DVD. 103 minutes.

Si vous désirez aller plus loin :

Suite française, d’Irène Nemirovsky, aux éditions Folio. 576 pages. 9,50€.
Oeuvres complètes. Tome 1, d’Irène Nemirovsky, aux éditions Livre de Poche. 1.918 pages. 29,90€.
Oeuvres complètes. Tome 2, d’Irène Nemirovsky, aux éditions Livre de Poche. 2.000 pages. 29,90€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« Le pull-over de Buchenwald », de Bertrand Herz
Bertrand Herz fut déporté avec son père à Buchenwald suite à leur arrestation le 5 juillet 1944 à Toulouse. Il avait 14 ans. Dans Le pull-over de Buchenwald, il raconte les ...
Lire la suite
« Le déluge » de Leïb Rochman : dix nouvelles entre mort et survie
Faut-il se demander si Le déluge de Leïb Rochman, paru en 1978 peu avant la mort de l'auteur, a valeur de testament ? Ce qui est certain, c'est qu'il est ...
Lire la suite
« My week with Marilyn », de Simon Curtis
Été 1956. Marilyn Monroe, alors au sommet de sa gloire, arrive à Londres accompagnée de son mari Arthur Miller devant une foule de reporters et de photographes venus les accueillir. ...
Lire la suite
« Le fils de Saül », Oscar du Meilleur film étranger
Saül Fia a secoué la croisette et le jury lors du 68ème Festival de Cannes en traitant de manière très singulière de la représentation de la Shoah, et vient de ...
Lire la suite
« La loi du sang. Penser et agir en nazi », de Johann Chapoutot
Brassens ne pensait pas forcément aux victimes du nazisme quand il chantait "mourir pour des idées". Pourtant, cela semble une des causes des meurtres nazis perpétués. Dans La loi du ...
Lire la suite
Les arts sous l’Occupation : 1/5. Collaboration et Résistance, quelle frontière ?
L'Occupation fait immédiatement penser à rationnement, peur, exode ou encore déportation. Mais ce fut également une époque de grande créativité intellectuelle. Le marché de l'art était florissant, les œuvres se vendaient ...
Lire la suite
Sortie DVD : « La duchesse de Varsovie », de Joseph Morder
Valentin, jeune artiste peintre, vit dans sa bulle, totalement déconnecté du monde qui l’entoure. Il retrouve sa grand-mère Nina, surnommée "la duchesse". Sa venue est l’occasion d’une ballade dans Paris. Les ...
Lire la suite
« Judith », la pièce-événement de Cédric Lavie au théâtre Adyar
Allemagne, 1960. Comme tous les ans, cinq amis se retrouvent autour d'une table pour boire, plaisanter, jouer au poker et parler de leurs vies. Délaissant exceptionnellement leurs familles pour un ...
Lire la suite
« Le dernier des Injustes », de Claude Lanzmann, en coffret 3 DVD
Benjamin Murmelstein. Ce nom ne vous dit peut-être rien. Et pourtant. Il est le dernier des « doyens » juifs, ou roi des Juifs, à avoir survécu à la Shoah. Il est ...
Lire la suite
« Drancy, un camp en France », de Renée Poznansky et Denis Peschansky
Drancy, un camp en France,  de Renée Poznansky, Denis Peschansky et Benoît Pouvreau, est un ouvrage indispensable au devoir de Mémoire, mais il ne s'arrête pas là. Il retrace aussi ...
Lire la suite
« Le pull-over de Buchenwald », de Bertrand Herz
« Le déluge » de Leïb Rochman : dix nouvelles entre
« My week with Marilyn », de Simon Curtis
« Le fils de Saül », Oscar du Meilleur film étranger
« La loi du sang. Penser et agir en nazi »,
Les arts sous l’Occupation : 1/5. Collaboration et Résistance,
Sortie DVD : « La duchesse de Varsovie », de Joseph
« Judith », la pièce-événement de Cédric Lavie au théâtre Adyar
« Le dernier des Injustes », de Claude Lanzmann, en coffret
« Drancy, un camp en France », de Renée Poznansky et

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.