Et aussi sur Cultures-J.com

« Tom le Magicien » et « Cyrano de Bergerac », par Sylvie Marsaud

La troupe a choisi l’écrin du joli théâtre Michel pour présenter sa saison 2013/2014. Focus sur Tom le Magicien et Cyrano de Bergerac, deux créations 2013.

theatre michel spectacle jeunesse affiche compagnie babouchka avare molière tom magicien cyrano bergerac ulysse homere edmond rostand malade imaginaire« Babouchka », c’est la grand-mère en russe, celle qui raconte des histoires et légendes aux enfants, qui transmet le savoir, la sagesse. Cette compagnie ne pouvait choisir un nom plus représentatif. Et le grenier c’est le lieu de tous les rêves, où l’imaginaire est en ébullition. C’est aussi celui qu’a choisi Tom pour nous conter comment il est devenu magicien.

Après une petite chanson et des tours de magie classiques mais indémodables, Tom nous embarque dans son histoire et le grenier de son enfance. On le sait, tous les enfants adorent la magie, mais Tom, lui, a un papa magicien. Il baigne donc dans cet univers dès son plus jeune âge et apprend petit à petit à manipuler tous ces accessoires.

Ce magicien sympathique nous captive et l’échange fonctionne parfaitement avec les enfants, dont certains montent sur scène pour devenir acteurs à leur tour. Des tours à la musique, jusqu’au décor, rien n’est laissé au hasard. Ce spectacle de qualité inclut même un doux moment de poésie avec des ombres chinoises et le message qu’il faut croire en ses rêves.

Le magicien est parti. Dans les yeux des enfants reste l’enchantement, et dans celui des parents le bonheur d’avoir retrouvé pendant un moment un peu de leur enfance.

Si Tom le Magicien s’adresse au jeune public à partir de 3 ans, Cyrano de Bergerac quant à lui intéressera les plus grands, à partir de 9 ans.

Cyrano, mousquetaire appartenant à la Compagnie des cadets de Gascogne, est épris de Roxanne, sa cousine, mais son visage, défiguré par l’opulence de son nez, l’empêche de déclarer son amour. Alors, lorsque Roxanne lui annonce qu’elle aime Christian, jeune recrue des cadets, il va accepter de prêter sa plume très affinée à son rival pour les lettres d’amour destinées à sa bien aimée. Jamais il ne dérogera à sa promesse et à son code de l’honneur, même s’il meurt d’amour pour Roxanne.

La mise en scène vivante de Jean-Philippe Daguerre nous immerge totalement dans cette comédie héroïque. Le tout est habillé par le violon de Petr Ruzicka (L’ombre de Cyrano) qui nous transmet magnifiquement les émotions de Cyrano sur des musiques imaginées par Edmond Rostand lui-même. On vibre, on rit, on pleure avec cette troupe généreuse au cours de leurs aventures. Même si on se prend d’amitié pour Cyrano, chaque second rôle est important et apporte du rythme à l’histoire.

Cette pièce est le rêve de tout comédien et metteur en scène. Chacun espère lui donner vie un jour. Pari réussi ! Tout est soigné dans cette version : les costumes, le jeu, le décor épuré. C’est fin, c’est drôle et très bien joué. On en sort impressionné ! Du classique comme on l’aime ! A voir et à revoir, et surtout à partager en famille !

Tom le Magicien et Cyrano de Bergerac, au théâtre Michel jusqu’aux 7 et 11 mai. Réservations sur le site du théâtre Michel.

Sylvie MARSAUD pour Cultures-J.com.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Huster et Réali réunis dans « Love Letters »
Avec pour unique décor un large tapis, une longue table et deux chaises, Love Letters fonctionne comme une lecture de lettres, la correspondance de presque toute une vie entre Andy, ...
Lire la suite
« Roméo et Juliette », par Jacques Masson
Si Shakespeare a eu maintes occasions de se retourner dans sa tombe suite aux massacres que furent certaines adaptations de ses oeuvres, cette adaptation de Nicolas Briançon lui permet de ...
Lire la suite
« Les uns sur les autres », affaire de famille à la Madeleine
Vingt ans après Un air de famille, en 1994, Agnès Jaoui remonte sur les planches dans Les uns sur les autres, de Léonore Confino. "A taaable ! A taaaaable !" ...
Lire la suite
« Paris, Barbes, Tel Aviv », une cohabitation explosive à l’Archipel
Antoine, jeune Français, blanc, aux tendances fascistes et racistes, doit d’urgence trouver deux nouveaux colocataires, au risque d’être expulsé. Sur les bons conseils d’une de ses ex, il contacte une agence ...
Lire la suite
« Le grand romancier américain », de Tzvi Fishman
Cinq nouvelles. Cinq tranches de vie à mille lieues les unes des autres. Tout d’abord celle d’Ephraïm Lane, un romancier américain. Un grand romancier américain même. Cultivé, intelligent et rebelle, les décennies de ...
Lire la suite
« Opus Coeur », d’Israël Horovitz, au théâtre du Petit Hebertot
C’est un petit opus à trois séquences que nous délivre Opus cœur, la pièce de théâtre de Horovitz actuellement au théâtre du Petit Hebertot. Comme dans toutes les pièces d'Horovitz, il ...
Lire la suite
« Bash », ou les confessions intimes de Sarah Biasini et Benoit Solès
Bash signifie à la fois "choc", "coup de poing" et "fête". A eux seuls, ces quelques mots décrivent avec une extrême précision le spectacle que jouent actuellement Sarah Biasini et ...
Lire la suite
Avignon 2014 : « Le baiser de la veuve », d’Israël Horovitz
"Le pardon est là précisément pour pardonner ce que nulle excuse ne saurait excuser, il est fait pour les cas désespérés ou incurables". Vladimir Jankélévitch. Une belle surprise que cette pièce de théâtre, ...
Lire la suite
« Je préfère qu’on reste amis », dernières les 19 et 20 janvier à l’Olympia
Claudine, dite "Cloclo", quinquagénaire dynamique, tient un magasin de fleurs, La crevette rose, que nombre de clients ont trop souvent tendance à prendre pour une poissonnerie. Secrètement amoureuse du beau ...
Lire la suite
Mademoiselle Rachel et la Comédie Française
Depuis le 13 octobre 2011, le Petit Palais présente à travers 200 œuvres une exposition intitulée La Comédie Française s’expose au Petit Palais, événement qui est l’occasion de revenir sur l’histoire ...
Lire la suite
Huster et Réali réunis dans « Love Letters »
« Roméo et Juliette », par Jacques Masson
« Les uns sur les autres », affaire de famille à
« Paris, Barbes, Tel Aviv », une cohabitation explosive à l’Archipel
« Le grand romancier américain », de Tzvi Fishman
« Opus Coeur », d’Israël Horovitz, au théâtre du Petit Hebertot
« Bash », ou les confessions intimes de Sarah Biasini et
Avignon 2014 : « Le baiser de la veuve », d’Israël
« Je préfère qu’on reste amis », dernières les 19 et
Mademoiselle Rachel et la Comédie Française

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.