Et aussi sur Cultures-J.com

« Une famille juive du temps de l’Exode », d’Anny Bloch

Docteur en sciences sociales, Anny Bloch est socio-anthropologue au CNRS. Spécialiste des migrations transatlantiques et des judaïsmes, elle a participé à la fondation de la revue Diasporas, Histoire et sociétés et a écrit de nombreux articles et publié plusieurs ouvrages.

Juin 1940. L’invasion allemande et la crainte de voir son véhicule réquisitionné incitent la famille d’Anny Bloch – famille juive alsacienne et patriote – à prendre la route. A l’instar de nombreuses familles, les Dockès quittent donc  leur ville de Remiremont dans les Vosges pour rejoindre le sud, encore préservé.

Yvonne a 20 ans, elle rejoint Nîmes avec ses parents, Armand et Juliette Dockès. La famille fera halte dans un petit village de Haute Loire, Saugues, où elle vivra durant quatre mois, de juin à octobre 1940.

Cette parenthèse se révélera déterminante pour les Dockès et c’est précisément ce que nous raconte Anny Bloch, fille d’Yvonne, petite-fille d’Armand et Juliette, dans cet ouvrage original composé de plusieurs parties :

  • la première consacrée à la vie de la famille accueillie et protégée par des familles chrétiennes dans ce petit bourg de montagne, et notamment la logeuse Marie Roux-Aldon.
  • suit une réflexion sur la cuisine de guerre et la cuisine juive,
  • enfin, l’auteur nous dévoile une cinquantaine de recettes sur les 150 écrites en 1940 dans un petit carnet par sa mère, Yvonne : des recettes de plats alsaciens et lorrains, des créations plus ou moins élaborées mais toutes constituent le patrimoine de la famille.
  • un carnet de photographies et un arbre généalogique complètent l’ouvrage et donnent vie à cette famille meurtrie par la guerre et l’histoire.

La cuisine demeure – ô combien ! – un « matrimoine vivant, un art de faire, un héritage transmis cahin-caha par nos mères, nos grands-mères ; il est vrai un matrimoine un peu particulier : il se hume, il se goûte, il se sent  et il se voit ».

En retournant sur les traces de sa famille et en menant une enquête minutieuse, Anny Bloch a remonté le temps et nous transmet une histoire dans laquelle de nombreuses familles pourront se retrouver, comme celle de Serge Klarsfeld qui, dans une belle introduction à l’ouvrage d’Anny Bloch, relève les nombreuses similitudes des destins de leurs deux familles.

« Langues et cuisine  forment un lien constant, un grenier à souvenirs » écrit  très justement l’auteur.

L’activité professionnelle d’Anny Bloch lui a permis de voyager durant de nombreuses années et aujourd’hui, elle poursuit ses recherches sur les raisons de la survie des familles juives malgré les guerres, exils et spoliations qui ont – hélas – jalonné leur histoire millénaire.

Patricia DRAI pour Cultures J. com.

Une famille juive du temps de l’Exode, d’Anny Bloch, aux éditions Michel Houdiard. 120 pages. 20,00€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Judith Magre est « Rose », au théâtre de la Pépinière
Rose est plus qu’un récit, Rose est une histoire. L’histoire d’une vie. Une vie qui débute dans les années 20 dans un shtetl d’Ukraine pour s’achever à l’aube du 21ème siècle sur les ...
Lire la suite
« Le pull-over de Buchenwald », de Bertrand Herz
Bertrand Herz fut déporté avec son père à Buchenwald suite à leur arrestation le 5 juillet 1944 à Toulouse. Il avait 14 ans. Dans Le pull-over de Buchenwald, il raconte les ...
Lire la suite
« Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations », de Gilbert Sinoué
Dans Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations, Gilbert Sinoué nous raconte l'action de celle-ci dans le ghetto de Varsovie. Ainsi, il utilise son talent d'écrivain pour rendre hommage à cette ...
Lire la suite
« Judith », la pièce-événement de Cédric Lavie au théâtre Adyar
Allemagne, 1960. Comme tous les ans, cinq amis se retrouvent autour d'une table pour boire, plaisanter, jouer au poker et parler de leurs vies. Délaissant exceptionnellement leurs familles pour un ...
Lire la suite
« Drancy, un camp en France », de Renée Poznansky et Denis Peschansky
Drancy, un camp en France,  de Renée Poznansky, Denis Peschansky et Benoît Pouvreau, est un ouvrage indispensable au devoir de Mémoire, mais il ne s'arrête pas là. Il retrace aussi ...
Lire la suite
Munich, Dachau. 1/4 : Un voyage aux origines du IIIème Reich
Munich, capitale du mouvement nazi (1/2) 1h20. C'est le temps qu'il faut en avion depuis Paris pour rejoindre Munich, la capitale bavaroise qui vit naître dans ses rues la montée du ...
Lire la suite
« Les partisans », le nouveau roman d’Aharon Appenfeld
Dans Les partisans, l'histoire est racontée par le jeune Edmund, âgé de 17 ans. Les partisans, Juifs, se trouvent en Ukraine. Au hasard des évasions et des rencontres, ils sont devenus ...
Lire la suite
« La vie contrariée de Louise », de Corinne Royer
"La région du Chambon-sur-Lignon occupe une place unique dans l’histoire de France, nulle part ailleurs les Juifs ne furent accueillis et sauvés en aussi grand nombre et avec pareille générosité". ...
Lire la suite
« La maison des souvenirs et de l’oubli », de Filip David
Dans La Maison des souvenirs et de l'oubli, Filip David, né en 1940 en Serbie, donne la parole à différentes personnes en mêlant au récit un accès à divers documents ...
Lire la suite
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan
"You must find him. You must kill him." Remember est le dernier film d'Atom Egoyan, réalisateur canadien, né en Egypte et d'origine arménienne. De beaux lendemains, adapté du roman de Russell ...
Lire la suite
Judith Magre est « Rose », au théâtre de la Pépinière
« Le pull-over de Buchenwald », de Bertrand Herz
« Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations », de Gilbert Sinoué
« Judith », la pièce-événement de Cédric Lavie au théâtre Adyar
« Drancy, un camp en France », de Renée Poznansky et
Munich, Dachau. 1/4 : Un voyage aux origines du
« Les partisans », le nouveau roman d’Aharon Appenfeld
« La vie contrariée de Louise », de Corinne Royer
« La maison des souvenirs et de l’oubli », de Filip
« Remember », le nouveau film-choc d’Atom Egoyan

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.