Et aussi sur Cultures-J.com

« Une famille juive du temps de l’Exode », d’Anny Bloch

Docteur en sciences sociales, Anny Bloch est socio-anthropologue au CNRS. Spécialiste des migrations transatlantiques et des judaïsmes, elle a participé à la fondation de la revue Diasporas, Histoire et sociétés et a écrit de nombreux articles et publié plusieurs ouvrages.

Juin 1940. L’invasion allemande et la crainte de voir son véhicule réquisitionné incitent la famille d’Anny Bloch – famille juive alsacienne et patriote – à prendre la route. A l’instar de nombreuses familles, les Dockès quittent donc  leur ville de Remiremont dans les Vosges pour rejoindre le sud, encore préservé.

Yvonne a 20 ans, elle rejoint Nîmes avec ses parents, Armand et Juliette Dockès. La famille fera halte dans un petit village de Haute Loire, Saugues, où elle vivra durant quatre mois, de juin à octobre 1940.

Cette parenthèse se révélera déterminante pour les Dockès et c’est précisément ce que nous raconte Anny Bloch, fille d’Yvonne, petite-fille d’Armand et Juliette, dans cet ouvrage original composé de plusieurs parties :

  • la première consacrée à la vie de la famille accueillie et protégée par des familles chrétiennes dans ce petit bourg de montagne, et notamment la logeuse Marie Roux-Aldon.
  • suit une réflexion sur la cuisine de guerre et la cuisine juive,
  • enfin, l’auteur nous dévoile une cinquantaine de recettes sur les 150 écrites en 1940 dans un petit carnet par sa mère, Yvonne : des recettes de plats alsaciens et lorrains, des créations plus ou moins élaborées mais toutes constituent le patrimoine de la famille.
  • un carnet de photographies et un arbre généalogique complètent l’ouvrage et donnent vie à cette famille meurtrie par la guerre et l’histoire.

La cuisine demeure – ô combien ! – un « matrimoine vivant, un art de faire, un héritage transmis cahin-caha par nos mères, nos grands-mères ; il est vrai un matrimoine un peu particulier : il se hume, il se goûte, il se sent  et il se voit ».

En retournant sur les traces de sa famille et en menant une enquête minutieuse, Anny Bloch a remonté le temps et nous transmet une histoire dans laquelle de nombreuses familles pourront se retrouver, comme celle de Serge Klarsfeld qui, dans une belle introduction à l’ouvrage d’Anny Bloch, relève les nombreuses similitudes des destins de leurs deux familles.

« Langues et cuisine  forment un lien constant, un grenier à souvenirs » écrit  très justement l’auteur.

L’activité professionnelle d’Anny Bloch lui a permis de voyager durant de nombreuses années et aujourd’hui, elle poursuit ses recherches sur les raisons de la survie des familles juives malgré les guerres, exils et spoliations qui ont – hélas – jalonné leur histoire millénaire.

Patricia DRAI pour Cultures J. com.

Une famille juive du temps de l’Exode, d’Anny Bloch, aux éditions Michel Houdiard. 120 pages. 20,00€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Sortie DVD : « Heinrich Himmler. The decent one », de Vanessa Lapa
En mai 1945, l'armée américaine découvre dans le domicile d'Heinrich Himmler, chef de la Gestapo et ministre de l'intérieur du Reich, des centaines de lettres, photographies, journaux intimes... Réalisé à partir ...
Lire la suite
« Grand-peur et misère du IIIème Reich », de Bertolt Brecht, au théâtre de Nesle
Ecrite en 1938 par Bertolt Brecht, en collaboration avec Margaret Steffin, Grand-peur et misère du IIIème Reich dresse à-travers vingt-quatre tableaux un portrait de la société allemande, sur une période allant de ...
Lire la suite
Sortie en DVD de « L’origine de la violence », le film d’Elie Chouraqui
Professeur dans un lycée franco-allemand, Nathan Fabre achève sa thèse sur le nazisme par un voyage à Weimar et au camp de concentration de Buchenwald où furent déportés 250.000 Juifs. En ...
Lire la suite
« Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations », de Gilbert Sinoué
Dans Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations, Gilbert Sinoué nous raconte l'action de celle-ci dans le ghetto de Varsovie. Ainsi, il utilise son talent d'écrivain pour rendre hommage à cette ...
Lire la suite
« A Hambourg peut-être », de Denis Labayle
Comme un battement d'aile de papillon sur la muraille de Chine peut provoquer une tempête en France, ainsi un oui en entraîne un autre et peut changer plusieurs vies. Cette ...
Lire la suite
« Le pull-over de Buchenwald », de Bertrand Herz
Bertrand Herz fut déporté avec son père à Buchenwald suite à leur arrestation le 5 juillet 1944 à Toulouse. Il avait 14 ans. Dans Le pull-over de Buchenwald, il raconte les ...
Lire la suite
« Le repas des fauves », de Julien Sibre, au théâtre du Palais Royal
C’est sur la scène du magnifique théâtre du Palais Royal que se jouent actuellement cinquante représentations exceptionnelles  de la pièce Le repas de fauves, écrite dans les années 60 par Vahé ...
Lire la suite
« Ben Zimet. Un enfant de la Corrèze » : un témoignage en chansons
En route vers  une aventure musicale dans le temps. Ce CD nous permet d'écouter ce qui à la base est une comédie musicale. Mais il ne s'arrête pas au côté ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Diplomatie », un huis-clos étouffant pour sauver Paris
Paris, hôtel Meurice, nuit du 24 au 25 août 1944. A l’instar d’autres grandes villes européennes, Hitler ne veut laisser de Paris qu’un champ de ruines. Tandis que l’armée allemande commence ...
Lire la suite
« La maison des souvenirs et de l’oubli », de Filip David
Dans La Maison des souvenirs et de l'oubli, Filip David, né en 1940 en Serbie, donne la parole à différentes personnes en mêlant au récit un accès à divers documents ...
Lire la suite
Sortie DVD : « Heinrich Himmler. The decent one », de
« Grand-peur et misère du IIIème Reich », de Bertolt Brecht,
Sortie en DVD de « L’origine de la violence », le
« Irena Sendlerowa. Juste Parmi les Nations », de Gilbert Sinoué
« A Hambourg peut-être », de Denis Labayle
« Le pull-over de Buchenwald », de Bertrand Herz
« Le repas des fauves », de Julien Sibre, au théâtre
« Ben Zimet. Un enfant de la Corrèze » : un
Sortie DVD : « Diplomatie », un huis-clos étouffant pour sauver
« La maison des souvenirs et de l’oubli », de Filip

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.