21 August 2018
Et aussi sur Cultures-J.com

“Victor et Macha”, le nouveau roman d’Alona Kimhi

Ad

Victor et Macha est une histoire de famille remplie de dérapages. C’est aussi une histoire de déracinement.

alona kimhi victor et machaCatherine, la grand-mère arrive en Israël pour s’occuper de ses petits-enfants orphelins. A son arrivée, son fils et sa belle-fille sont décédés depuis 4 ans. Ses petits-enfants, Victor et Macha, en pleine adolescence, ont été placés et ballotés.

Tous les trois doivent s’apprivoiser. Catherine ne les a pas vus depuis longtemps. Sans idéal sioniste ni affection pour Israël, elle n’est pas particulièrement maternelle, et ne connais pas l’hébreu. Retraitée, elle perd ses repères et ses privilèges dans un pays qu’elle n’aurait pas choisi, tout en essayant d’être utile.

Elle trouve un dérivatif lorsqu’elle fait connaissance de Juliette, puis de son petit-fils handicapé. Finalement, chacun cherche le bonheur comme il peut malgré la souffrance et la solitude. Les deux adolescents doivent se ré-adapter, livrés à eux-mêmes, en quête de bonheur dans l’amitié et différentes transgressions.

Alona Kimhi partage ainsi avec le lecteur son regard sur le monde des nouveaux immigrants en Israël, à travers les regards de différents personnages comme ceux de Nimrod, ami de Victor, et  de sa famille. Elle le fait aussi à travers le récit de l’histoire de Catherine et de ses petits-enfants. Ils cherchent à apaiser leur douleur mais ils ne parviennent pas à l’exprimer. Et sans doute ne le désirent-ils pas non plus.

Victor et Macha mettent toute la fougue de l’adolescence dans cette quête de bonheur, ou au moins d’existence. Et petit à petit, cette demande de reconnaissance les conduit vers l’enfer. Le dérapage est à la hauteur du mal-être.

Il faut encore signaler que ce livre, du début à la fin, nous dévoile les différentes facettes des personnages. Il n’y a finalement ni méchant ni gentil, juste des êtres humains qui essaient de s’en tirer malgré leur souffrance. De plus, parmi les sujets de ce roman et outre les difficultés de l’adolescence, sont abordés l’amitié, l’accueil de l’étranger et la force des liens familiaux.

Victor et Macha est à la fois cruel et beau.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Victor et Macha, d’Alona Kimji, aux éditions Gallimard. 512 pages. 25,90€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.