Et aussi sur Cultures-J.com

« Yihye Haybi : Scènes de Sanaa », à la maison Ticho de Jérusalem

Après la magnifique exposition Anna’s Vienna, en 2013, la maison Ticho de Jérusalem présente pour la première fois cet été les travaux de l’artiste yéménite Yihye Haybi.

yihye haybi exposition maison ticho israel jerusalem sanaa yemen juifsPhotographe à Sanaa dans les années 30 et 40, à une époque où la photographie était interdite et contraire à la loi, le travail de Yihye Haybi représente aujourd’hui un riche kaléidoscope culturel de la ville et de ses trois principales communautés d’alors, musulmane, juive et européenne.

Une cinquantaine de clichés dévoilent tour à tour les différentes architectures de Sanaa, du quartier musulman avec ses traditionnelles façades de terre jusqu’au ghetto Ga’al-Yahud, des scènes de rues avec des condamnations et des exécutions en place publique dans lesquelles notables côtoient villageois ou soldats, mais également des scènes militaires.

Si la photographie était prohibée, cela n’empêcha pas les étrangers fortunés et monarques musulmans de poser devant l’objectif de l’artiste. De très beaux clichés montrent en effet des membres de la famille royale au côté de leur garde du corps, ou d’illustres dignitaires en habits d’apparat.

Les scènes personnelles, qu’elles soient familiales ou communautaire, que nous livre son travail permettent enfin aux visiteurs de se plonger dans le monde à jamais révolu de la communauté juive du Yémen, une des plus anciennement installée. Des scènes de ghetto, des cérémonies de mariage, des intérieurs de synagogues ou d’écoles ou encore des clichés de sa propre famille, avec sa femme et ses deux enfants, Batya et Aharon, sont un autant de témoignages uniques de la vie quotidienne de la communauté juive yéménite dans les premières décennies du 20eme siècle.

Deux vitrines présentent enfin des objets ayant appartenu à l’artiste, comme un permis de photographier datant de 1943 signé des autorités musulmanes, mais aussi un appareil photo, des instruments nécessaires aux développements, etc.

Une très belle et très rare exposition à visiter à Jérusalem jusqu’au 13 septembre 2014.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.