20 November 2018
Et aussi sur Cultures-J.com

“Comment je suis devenu moi-même” : l’autobiographie d’Irvin Yalom

Dans Comment je suis devenu moi-même, Irvin D. Yalom revient sur ce que fût sa vie, et sur ce qui fait de lui ce qu’il est…

Il débute par son enfance et sa jeunesse pour venir ensuite à l’adulte qu’il devient, tant sur le plan professionnel que familial. Bien qu’il se déclare comme “juif athée”, cela ne l’empêchera pas, à sa grande surprise, de recevoir le prix Oscar Pfister de religion et de
psychiatrie.

Psychiatre et passionné de philosophie, Irvin Yalom cherche avec succès à insérer ce que lui apprend cette discipline à sa pratique médicale. Au fil de son exercice, il apprend et tente de dompter ses peurs, dont la principale est celle de la mort.

Comment je suis devenu moi-même montre un visage très humain du praticien. Même s’il a connu beaucoup de réussites, il n’en reste pas moins un homme dont parfois le vécu peut aider, ou à l’inverse bloquer.

Une de ses principales fragilités remonte à ses quatorze ans. Alors que son père est victime d’une crise cardiaque qui a bien failli lui être fatale, sa mère accusa Irvin d’être responsable de la situation.

D’un esprit curieux, il teste beaucoup de méthodes, d’expériences. Pour nombre d’entre elles, une seule fois suffit, et certains de ses essais furent de réels succès, comme par exemple la thérapie de groupe avec des malades en phase terminale du cancer, se déplaçant parfois jusque dans des écoles. Les patients furent des moteurs, l’un d’eux allant même jusqu’à encourager tous ceux qui le pouvaient de prendre soin d’eux, et de vivre pleinement ici et tout de suite.

A la lecture de son voyage dans un centre de méditation à Igatpuri, en Inde, et à propos de ce qu’il estime que le bouddhisme lui a apporté, on peut se demander ce qu’eût donner une meilleure connaissance de la méditation dans le judaïsme, et de son importance.

Irvin Yalom explique aussi la genèse de ses livres, et raconte son couple et sa famille. Il rencontre son épouse très jeune. Un coup de foudre immédiat qui leur permettra de s’enrichir mutuellement sur de nombreux points, synchronisant leurs voyages afin d’y associer leurs enfants.

Comment je suis devenu moi-même. Mémoire d’un psy, d’Irvin Yalom, aux éditions Albin Michel. 432 pages. 23,90€.

Si vous désirez aller plus loin :

Comment je suis devenu moi-même. Mémoire d’un psy, d’Irvin Yalom, aux éditions Livre de Poche. 1056 pages. 9,90€.
Le problème Spinoza, d’Irvin Yalom, aux éditions Livre de Poche. 552 pages. 8,90€.

Incoming search terms:

  • lucian freud art
  • lucian freud paintings
  • lucian freud portraits

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.