« Fauda » saison 3 : prêt pour une mission à haut-risque à Gaza ?

Après deux années d’une attente presque insoutenable, la saison 3 de « Fauda », diffusée en exclusivité sur la chaîne Paris Première en mars dernier, est désormais disponible sur Netflix. A voir sans attendre !

Fauda et son équipe de choc du Shabak – les services de renseignements intérieur d’Israël – reviennent donc pour une nouvelle mission à haut-risque, menée par le téméraire Doron Kavillio.

Dans cette nouvelle et haletante saison, ce dernier, infiltré à Hébron, dans les territoires de Judée-Samarie, est chargé d’entraîner Bashar, jeune boxeur, fils de Jihad, un activiste palestinien. Mais une opération qui va mal tourner va contraindre le père, tout juste libéré de prison, et son fils à fuir. Au cours de leur cavale, les deux fugitifs vont enlever deux jeunes israéliens, Ilad et Yaara, et les faire entrer à Gaza via les tunnels creusés par l’organisation terroriste Hamas.

Doron et de son équipe vont donc devoir entrer dans ce mince territoire aux mains des islamistes depuis 2006, et tenter de libérer les deux jeunes israéliens. Mais de nouveau, l’opération va mal tourner…

Si dans les saisons 1 et 2, la cible était humaine – « la panthère » pour la saison 1, puis un militant islamiste pour la suivante -, ici l’ennemi est tout autre, puisqu’il s’agit d’un territoire tout entier, véritable poudrière de la région : Gaza.

« La plupart des israéliens ne savent rien sur ce qui se passe. Ils n’y vont jamais, ne connaissent rien de la vie de tous les jours dans les rues de Gaza, alors que c’est très proche. J’habite à Tel Aviv, à 45 minutes en voiture de Gaza. On voulait aussi montrer un soi-disant méchant différent : qu’est ce qui se passe quand le méchant de l’histoire n’est pas vraiment méchant. C’est un gosse sympa, mais la réalité et l’action des israéliens en a fait un méchant. »

Avi Issacharoff, co-auteur de Fauda.

Pour des raisons évidentes, la production n’a bien entendu pas posé ses caméras dans l’enclave palestinienne pour les besoins du tournage. Certains des quartiers de la bande de Gaza ont donc été entièrement recréés sur une base militaire, dans le sud d’Israël. Et à la hauteur de la qualité de cette saison 3, le résultat est bluffant !

Au casting de cette nouvelle mission-choc, on retrouve évidemment Lior Raz, co-auteur avec Avi Issacharoff de la série et qui porte le rôle de Doron, mais aussi Boaz Konforty, Idan Amedi et Doron ben-David, toujours sous les ordres du capitaine Gabi Ayoub, interprété par Yitzik Cohen. Quant à la cheffe des opérations pour Gaza, Hila Bashan, elle est incarnée par Marina Maximilian, chanteuse découverte en 2007 dans l’émission de télé-réalité israélienne Ko’hav Nolad (« Une étoile est née »). Un rôle qui ne manque pas de faire écho à la polémique qui l’avait visé à l’époque, et l’accusait d’avoir « esquivé » son service militaire au sein de Tsahal.

Fauda, de Lior Raz et Avi Issachroff, actuellement sur Netflix.

Fauda (saison 3), coffret 3 DVD. 540 minutes (disponible le 26 août 2020).

Si vous désirez aller plus loin :

Le nouveau cinéma israélien, de Ariel Schweitzer, aux éditions Côté cinéma. 173 pages. 15,00€.
Fauda : intégrale de la série (saisons 1 et 2, 24 épisodes), de Lior Raz et Avi Issacharoff. Coffret 6 DVD. 840 minutes.
Fauda : intégrale de la saison 1, de Lior Raz et Avi Issacharoff. Coffret 3 DVD. 540 minutes.
Fauda : intégrale de la saison 2, de Lior Raz et Avi Issacharoff. Coffret 3 DVD. 540 minutes.

Incoming search terms:

  • fauda saison 3

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.