Ad

« La Rafle du Vél’ d’Hiv’. Les archives de la Police », à la mairie du 3ème arrondissement

Les 16 et 17 juillet 1942, sur ordre des nazis, la Préfecture de Police arrête des milliers de Juifs de Paris et de région parisienne, et les rassemble au Vélodrome d’Hiver.

Mal perçue par la population parisienne – c’est la première fois que ces arrestations concernent des femmes, des enfants et des personnes âgées, de nombreux policiers font fuiter l’information la veille de la rafle.

Les allemands, qui espéraient arrêter plus de 27.000 Juifs, n’en auront finalement « que » 13.152 : 3.118 hommes, 5.919 femmes, et 4.115 enfants. Déportés cinq jours plus tard vers les camps nazis, moins d’une centaine reviendront vivant.

Dans le cadre des commémorations du 70ème anniversaire de ce qui fut appelé « la rafle du Vél’ d’Hiv’ », la mairie du 3ème arrondissement de Paris présente du 16 juillet au 15 septembre 2012 une exposition totalement inédite rassemblant quantité d’archives de la Préfecture de Police de Paris, d’une valeur historique inestimable. Composée de notes, relevés de recensement, listes d’émargement, comptabilité des biens ainsi que de très nombreux autres documents sur l’histoire de la période, l’inauguration de cette exposition sera accompagnée d’une Journée de Commémoration le 16 juillet 2012 qui débutera à 11h00, au 14 rue de Bretagne.

Cette exposition est organisée en partenariat avec la mairie du 3ème arrondissement, l’association Histoire et Mémoire du IIIème, et le service de la mémoire des affaires culturelles de la Préfecture de Police. En accueillant cette exposition dans ses murs, la mairie du 3ème arrondissement poursuit son engagement en faveur de la Mémoire.

La Rafle du Vél’ d’Hiv’. Les archives de la Police, du 16 juillet au 30 septembre 2012. Marie du 3ème arrondissement, 2 rue Eugène Spuller, 75003 Paris.

Une seconde exposition, Sur les traces d’une photo. Dix histoires d’enfants sauvés,  présente quant à elle des documents d’archives et des témoignages retraçant l’histoire individuelle de dix enfants Juifs qui ont vécu la Seconde guerre mondiale, et y ont survécu. Tous vivaient en Europe une enfance ordinaire, chacun raconte comment les persécutions nazies ont bouleversé leur vie, ainsi que celle de leur famille.

Sur les traces d’une photo. Dix histoires d’enfants sauvés, du 29 juin au 31 juillet 2012. Bibliothèque Marguerite Audoux, 10 rue Portefoin, 75003 Paris.

Si vous désirez aller plus loin :

La Grande Rafle du Vel d’Hiv : 16 juillet 1942, de Claude Lévy et Paul Tillard, aux éditions Tallandier.
Vel d’Hiv: 16 juillet 1942, d’Alain Vincenot, aux édition L’Archipel.
La Rafle, le DVD du film de Rose Bosch.

2 commentaires sur « La Rafle du Vél’ d’Hiv’. Les archives de la Police », à la mairie du 3ème arrondissement

  1. Bonjour, je suis le secrétaire général de l’AMEJD18ème (Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés) et je suis à la recherche d’une fiche de police d’une famille du 18ème victimede la rafle du Vel d’Hiv. Comment avoir accès à ces fiches ? J’ai vu que l’une d’entre elles au moins avait été publié par Laurent Joly dans son dernier livre sur le Vel d’hiv.
    Cette recherche est motivée par le fait que notre AMEJD est en train de préparer une exposition « FACE A L’HISTOIRE DES ENFANTS JUIFS DU 18ème » qui aura lieu du 7 au 28 novembre. Merci de me contacter par internet ou par tél au 06 64 78 27. Bien cordialement, DLaporte

    • Bonsoir Monsieur, et merci pour votre message et votre intérêt pour les activités de Cultures-J.

      Pour répondre à votre recherche de fiche de police, vous pouvez éventuellement vous rapprocher directement de la Préfecture de police de Paris et de leurs archives, ou éventuellement vous orienter vers le Mémorial de la Shoah.

      En-dehors de ces institutions, nous n’en connaissons pas vraiment d’autres susceptibles de répondre de manière pertinente à ce genre de demande.

      Cordialement. L’équipe Cultures-J.

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.