21 July 2019
Et aussi sur Cultures-J.com

« Le dictionnaire de ma vie », un portrait intime d’Elie Chouraqui

Dans Le dictionnaire de ma vie, Elie Chouraqui se livre à travers vingt-six thèmes. Autant que de lettres dans l’alphabet. L’ouvrage est émouvant, le lecteur y découvre le réalisateur et scénariste à travers ses passions, les moments marquants de sa vie, son histoire familiale intime, ses joies, ses tristesses…

La lettre « H » par exemple est associée au mot « héros ». Le huitième chapitre permet donc de découvrir une histoire à la frontière entre l’événement familial et une partie méconnue de l’Histoire de France. L’auteur y rend hommage à son grand-père Babi qui, à la demande d’un conservateur du musée du Louvre, va fuir avec sa famille dans un camion contenant des dizaines de chefs-d’œuvre, évitant ainsi leur vol par l’occupant nazi. Un acte de bravoure par amour pour la France.

Chacune des anecdotes montre un homme de conviction et d’une grande sensibilité. Il y parle de ses talents au volley-ball, sport dans lequel il joua à un niveau professionnel, nous fait revivre ses premiers pas dans le monde du cinéma, où il arrive suite à un concours de circonstances, ses pires plateaux-télé lors de la promotion de ses films, et évoque aussi son émission sur la chaîne i24, Elie sans interdit, où le titre à lui seul est déjà tout un programme.

Tout au long des 280 pages du livre, on sent l’émerveillement d’Elie Chouraqui face aux portes qui se sont ouvertes devant lui. Dans plusieurs chapitres, il évoque son amour pour la France et pour Israël, et sa tristesse face à l’antisionisme grandissant doublé d’un antisémitisme de moins en moins caché…

Un homme attachant dont l’itinéraire est à découvrir d’une lettre à l’autre.

Elie Chouraqui, le dictionnaire de ma vie, d’Elie Chouraqui, aux éditions Kero. 288 pages. 17,50€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.