Ad

« Mein Kampf » : le texte fondateur du nazisme pourrait être re-publié

Rédigé par Adolf Hitler entre 1924 et 1925 alors qu’il était emprisonné à Landsberg suite au Putsch de la brasserie, « Mein Kampf » pourrait de nouveau être publié en Allemagne dès 2016.

Cette date marquera en effet le soixante-dixième anniversaire de la mort du « Führer », faisant tomber ses écrits dans le domaine public.

L’État régional de Bavière, propriétaire des droits depuis 1945, explique qu’il souhaite par cet acte « démythifier » l’ouvrage, et démontrer à quel point celui-ci est absurde.

Livre fondateur de l’idéologie nazie, autobiographique et base de la politique du IIIème Reich, mais aussi source d’inspiration pour des fascistes comme Benito Mussolini, Mein Kampf est en réalité composé de deux volumes : Le bilan, publié le 18 juillet 1925, et Le mouvement National-Socialiste, publié le 11 décembre 1926.

Les lecteurs du premier tome étant tous des proches d’Hitler lui-même, il fut aussitôt convaincu de son succès et s’attela dès lors à la rédaction d’un volet. Son engouement auprès du public allemand fut en revanche tout relatif jusqu’en 1933, année de son accession au pouvoir.

En effet, à cause d’un prix relativement élevé – douze marks, Mein Kampf ne n’écoulera la première année qu’à 6.433 exemplaires pour le premier volume, et 3.015 pour le second.

Les années suivantes seront pires encore. En 1930 parait une édition dite « populaire » regroupant les deux volumes. Mais dès 1933, il devint un ouvrage de référence, et les ventes décollent pour atteindre un million et demi d’exemplaires. Dans les écoles, les enfants le reçoivent à la distribution des prix, dans les entreprises il était offert aux ouvriers méritant, et également offert en cadeau par l’État allemand aux jeunes mariés.

Traduit en seize langues – une édition en Braille fût même éditée, les ventes de Mein Kampf, depuis sa parution, sont estimées à ce jour à plus de quatre-vingt millions d’exemplaires.

Si vous désirez aller plus loin :

Mein Kampf : Histoire d’un livre, d’Antoine Vitkine, aux éditions J’ai lu. 320 pages. 7,40€.
Hitler, de Peter Longerich, aux éditions Tempus Perrin. 1.440 pages. 17,00€.

Et pour la jeunesse :

Hitler, de Shigeru Mizuki, aux éditions Cornelius. 291 pages. 49.99€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.