20 November 2018
Et aussi sur Cultures-J.com

“Nagaat Li BaLev”, le nouvel album d’Eyal Golan

Sorti en Israël depuis peu, le nouvel opus de la star de la chanson israélienne Eyal Golan est une fois de plus un savoureux mélange de sonorités misrakhi et de textes emprunts d’amour et de passion.

nagat li balev eyal golanFils de Daniel Biton et de Ronit Jamil, il nait en avril 1971 dans la ville israélienne de Réhovot. Il fait ses premiers pas dans le monde de la musique en se produisant dès l’âge de 16 ans dans des nightclubs, avant de produire et de financer lui-même trois ans plus tard son premier album, Lé’hisha BaLaïla (Un murmure dans la nuit). Ce premier opus rencontrera un grand succès et sera suivi l’année suivante d’un premier album live, puis d’un second album studio, en collaboration avec le groupe israélien Etnix. Dans le même temps, il reçoit de Channel 2 le prix de la “Personnalité de    l’année”, et renouvelle à deux reprises sa collaboration avec Etnix, en 1998 d’abord pour Hayal shel Ahava (Soldat de l’amour), puis en 1999 pour Histakli Elaï (Regarde-moi). Eyal Golan entame pour la première fois une tournée internationale qui le mènera aux Etats-Unis, au Canada, en Afrique du Sud, et dans de nombreux pays d’Europe.

En septembre 2002, il épouse Ilanit Lévi, la finaliste représentant Israël à l’élection de Miss Univers, événement suivi en octobre 2003 de la naissance du premier enfant du couple, Liam, et en septembre 2006 de leur fille Alin.

Début 2011, il reprend la route des Etats-Unis pour une tournée exceptionnelle, et produit de mars à avril de la même année une émission de télé-réalité en Israël visant à révéler la nouvelle chanteuse israélienne.

Sur des paroles de Yossi Gispan, il compose Mizmor léGilad (Chanson pour Gilad), dont les recettes sont reversées aux initiatives visant à faire libérer le soldat israélien Gilad Shalit, capturé par les terroristes de la bande de Gaza en juin 2006. Cette chanson aurait été faite à la demande d’un des représentants de la formation politique Kadimaà la Knesset, Dalia Itzik.

A l’occasion de son quarantième anniversaire, il sort courant 2011 ‘Hélék mi’Haïaï (Une partie de ma vie), album studio suivi d’une longue tournée.

Couronné de nombreux prix – presque tous ses albums ont été disque d’or, il a reçu six récompenses en tant que “Chanteur de l’année”, trois pour la “Chanson de l’année” et un titre de “Chanteur de la décennie” décerné par Channel24 et la radio Galeï Tsahal, Eyal Golan revient en cette année 2012 avec un quinzième album studio, accompagné d’un double CD live de 24 titres et d’un DVD, tous deux enregistrés dans la ville de Césarée.

Si vous désirez aller plus loin :

– Visitez le site officiel d’Eyal Golan (anglais/hébreu).

Incoming search terms:

  • nouvelle chanson de eyal golan

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.