« Freud et la femme de chambre », une rencontre romaine inattendue

Et si « il dottore Freud », l’immense homme de sciences créateur du concept de la  psychanalyse, de passage à Rome, nous racontait son rêve et nous plongeait dans son inconscient ?

Freud et la femme de chambre, pièce écrite par Leonardo de la Fuente et mise en scène par Alain Sachs, raconte une rencontre improbable mais délicieuse et réjouissante entre le docteur Freud et la femme de chambre de son hôtel italien. Sa fille Anna l’accompagnait alors, mais n’est pas présente sur scène.

La pétillante Marie, pleine de fraicheur et de joie, dotée d’un esprit vif, curieux et logique va se confronter au grand médecin, qu’elle croit hypnotiseur de cirque. Elle l’aurait rencontré dix ans auparavant lors du passage d’un grand cirque dans la ville ; elle est restée marquée à vie par ce personnage étonnant qui peut faire parler des personnes sous hypnose.

Confusion et quiproquos sont menés tambour battant dans un dialogue qui va bousculer les deux protagonistes ; Marie, toute en spontanéité, va bouleverser le grand homme, remettre en question ses certitudes, le pousser peu à peu jusqu’à ses derniers retranchements. Freud quant à lui, désarmé au départ et sous la réserve, se laisse prendre au jeu de ce quiproquo ludique qui le mènera à parler, échanger, expliquer les concepts pychanalytiques comme l’inconscient, la pulsion, le déplacement… Il  tentera même avec elle une séance sur le divan de la chambre.

Et Marie, par sa naïveté, sa qualité d’écoute et son intelligence intuitive, entrainera une sorte d’effondrement de Freud qui évoque ses chers disparus, sa fille et son petit-fils adoré. Et le suspense reste entier…ne dévoilons rien ! 

Malgré quelques poncifs un peu faciles sur des jeux de mots autour des concepts « psy », la pièce est une pépite joyeuse, intelligente et fraiche interpétée par deux comédiens de talent, dans un jeu tout en justesse : Francois Berléand qui incarne un Freud avec lunettes, barbichette et douleur à la mâchoire, et Nassima Benchicou en femme de chambre enjouée, spontanée et attachante.

Un beau moment de théâtre, et une leçon de psychanalyse.

Freud et la femme de chambre, actuellement au théâtre Montparnasse.

Incoming search terms:

  • https://cultures-j com/freud-et-la-femme-de-chambre/
  • https://cultures-j com/freud-et-la-femme-de-chambre/#:~:text=Freud et la femme de chambre, pièce écrite par Leonardo est pas présente sur scène

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.