Et aussi sur Cultures-J.com

« New York la juive » : 5. Le Guggenheim Museum, chef-d’oeuvre de Lloyd Wright

Bordée par Central Park, la très huppée 5ème avenue, l’artère la plus chère de New York, est aussi surnommée « Millionaire’s Row » en raison de ses boutiques de luxe et des locataires illustres que ses immeubles historiques abritaient, et abritent encore.

Des monuments comme l’Empire State, le Flatiron, le Rockefeller Center, la New York Public Library ou encore la cathédrale Saint-Patrick y sont édifiés, et de la 82ème à la 105ème rue, douze musées parmi les plus prestigieux courent sur ce qu’on appelle le « Museum Mile » : le musée de la Ville de New York, le Jewish Museum, le musée Guggenheim, la Frick Collection, la Neue Galerie, le MoMA, etc…

Chef-d’œuvre de l’architecte Frank Lloyd-Wright, qui couronne en 1959 avec ce bâtiment une carrière exceptionnelle, le musée Guggenheim est l’un des musées inévitables du Museum Mile et de New York.

Frank Lloyd-Wright vivra suffisamment longtemps pour faire face aux critiques virulentes que suscita son projet, commandé par le collectionneur et mécène Solomon R. Guggenheim, mais il décédera malheureusement avant la fin des travaux, et de son inauguration en octobre 1959.

Le Guggenheim abrite une importante collection d’œuvres d’art post-impressionnistes, impressionnistes, modernes et contemporaines signées des plus grands noms de l’histoire de l’art : Léger, Modigliani, Cézanne, Vuillard, Renoir, Manet, Toulouse-Lautrec, Degas, Monet, Gauguin, Picasso, Kandinsky, Klee ou encore Delaunay pour n’en citer que quelques-uns. L’accrochage présente les œuvres par roulement, le fonds de la collection, qui s’enrichit depuis 80 ans, étant considérable.

Pensé de manière à privilégier la continuité, le parcours intérieur, comprenant sept niveaux, est axé autour d’un atrium et d’une magnifique rampe centrale le long de laquelle les visiteurs évoluent, sans se rendre vraiment compte à quel point ils prennent de la hauteur. Les classiques « salles d’exposition » laissent ainsi la place à des dizaines d’alcôves plus confidentielles abritant peintures, sculptures, photographies, projections…

Pour plus d’informations sur le musée Guggenheim, visitez le site officiel.

Si vous désirez aller plus loin :

– Frank Lloyd Wright, de Bruce Pfeiffer et Peter Gossel, aux éditions Taschen. 640 pages. 49,99€.
– Frank Lloyd Wright : Bâtiments publics, collectif, aux éditions Rizzoli International. 311 pages. 19,90€.
– Testament, de Frank Lloyd Wright, aux éditions Parenthèses. 240 pages. 19,00.
– Loving Frank, de Nancy Horan, aux éditions Livre de Poche. 576 pages. 7,90€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Anvers et Bruxelles, un détour d’art et d’histoire à 2h00 de Paris (2/2)
2/2. Bruxelles. Les trains à destination de Bruxelles sont très fréquents, mais demandez au guichet un train arrivant à Bruxelles Central, les autres gares de la capitale étant plus éloignées du ...
Lire la suite
Séville, Grenade, Cordoue… Sur les traces des communautés séfarades oubliées
Si les emblématiques Alcazar et Plaza de España de Séville, la somptuosité des palais Nasrides de l'Alhambra de Grenade ou l'immensité de la mosquée-cathédrale de Cordoue - la seconde plus ...
Lire la suite
Munich, Dachau. 1/4 : Un voyage aux origines du IIIème Reich
Munich, capitale du mouvement nazi (1/2) 1h20. C'est le temps qu'il faut en avion depuis Paris pour rejoindre Munich, la capitale bavaroise qui vit naître dans ses rues la montée du ...
Lire la suite
« New York la juive » : 1. Liberty Island, la porte du Nouveau Monde
Porte d'entrée vers le Nouveau Monde, la Statue de la Liberté, qui tourne le dos à New-York pour mieux accueillir les arrivants du vieux continent, était la première chose que voyaient ...
Lire la suite
Munich, Dachau. 2/4 : Un voyage aux origines du IIIème Reich
Munich, capitale du mouvement nazi (2/2) Un peu au sud de la Marienplatz, sur la St-Jakobs-Platz, un petit complexe composé d'un centre culturel, d'un musée qui revient sur la vie et ...
Lire la suite
« New York la juive » : 2. Ellis Island, île de l’espoir, île des larmes
Le billet donnant accès à la Statue de la liberté donne également accès à Ellis Island, aujourd'hui musée national de l'immigration. C'est un rendez-vous incontournable et très émouvant pour qui ...
Lire la suite
« David Ben Gourion, deux maisons pour un homme » : 2. Sdé Boker
Fondé par une poignée de visionnaires souhaitant développer l'aride et hostile zone du Neguev en exploitant ses propres ressources, Sdé Boker est inauguré le 15 mai 1952 en présence de ...
Lire la suite
Sur les pas de Joséphine Baker au château des Milandes
"Tous les hommes n’ont pas la même couleur, le même langage, ni les mêmes mœurs, mais ils ont le même cœur, le même sang, le même besoin d’amour". Joséphine Baker. Inoubliable ...
Lire la suite
« New York la juive » : 6. La Neue Galerie, un écrin pour Adèle Bloch-Bauer
Au 1048, à deux blocs du Guggenheim, l’ancien hôtel particulier de style Louis XIII de Grace Vanderbilt, qui abrita également la branche new-yorkaise du centre de recherche sur la langue ...
Lire la suite
La villa Ephrussi de Rothschild, un palais florentin sur la Côte d’Azur
Édifiée sur la partie la plus étroite d'une presqu'île rocailleuse, les façades roses de la villa Ephrussi se détachent depuis un siècle du bleu de la Méditerranée et du vert ...
Lire la suite
Anvers et Bruxelles, un détour d’art et d’histoire à
Séville, Grenade, Cordoue… Sur les traces des communautés séfarades
Munich, Dachau. 1/4 : Un voyage aux origines du
« New York la juive » : 1. Liberty Island, la
Munich, Dachau. 2/4 : Un voyage aux origines du
« New York la juive » : 2. Ellis Island, île
« David Ben Gourion, deux maisons pour un homme » :
Sur les pas de Joséphine Baker au château des
« New York la juive » : 6. La Neue Galerie,
La villa Ephrussi de Rothschild, un palais florentin sur

Incoming search terms:

  • musée guggenheim new york

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.