Et aussi sur Cultures-J.com

“Autobiographie politique”, un nouveau livre courageux de Bat Ye’or

L’Autobiographie politique, de Bat Ye’or publié aux éditions Les provinciales, constitue un témoignage exceptionnel sur une vie de recherches.

L’auteure se situe elle-même dans son histoire familiale, et partage ses souvenirs lors de son enfance et l’aube de sa jeunesse en Égypte. Elle y raconte des jours heureux suivis d’une période où la situation se détériore, au point où la seule solution devient l’émigration.

Ces digressions familiales viendront émailler le texte en y apportant parfois un peu de légèreté, d’autres fois une bouffée d’émotion, et à chaque fois elles rappellent que l’auteure est une femme, un être humain avec ses joies et ses peines, ses victoires et ses angoisses, et que si elle aborde des sujets sensibles, ceux-ci sont liés aux hasards de la vie, notamment le fait de désirer comprendre ce qui lui est arrivé en Égypte.

Le fait que son mari fut son partenaire de travail joue de plus un rôle dans ce découpage, et permet à Bat Ye’or de lui rendre hommage. Ceci dit, la majeure partie d’Autobiographie politique parle de ses propres livres et des thèmes qui y sont abordés, comme celui du Dhimmi ou d’Eurabia, ainsi que des combats menés avec ou à côté de son époux, à commencer par la mission Mural au Maroc. Chacun de ses livres se modifient tout en se complétant au cours du temps et de ses recherches. Bat Ye’or débute son récit par l’histoire des juifs en Égypte, puis en pays arabes, et remarque ensuite le statut de “dhimmi”, qui  n’est pas lié seulement au peuple juif. De nombreuses minorités, en particulier chrétiennes, en ont souffert et en souffrent encore.

Cette réalité est liée au statut du “non-musulman” dans un pays musulman, et de l’injonction religieuse musulmane de conquérir le monde. Cette période d’écriture lui vaudra des amis, mais aussi des ennemis. Par la suite elle prendra connaissance du projet Eurabia, de ses tenants et aboutissants, de ses manipulations, ainsi que de ses liens avec le 3ème Reich.

L’accueil positif fait à ses ouvrages l’encourageront à continuer ses recherches, tout comme la haine et les controverses rencontrées, ne serait-ce que pour les comprendre, comme le syndrome du dhimmi, et de la peur qui peut amener à défendre son tortionnaire. Elle mettra au fil des ans le doigts sur des vérités qui dérangent.

Un ouvrage qui éclaire bien l’actualité.

Autobiographie politique, de bat Ye’or, aux éditions Les provinciales. 352 pages. 24,00€.

Si vous désirez aller plus loin :

Eurabia, de bat Ye’or, aux éditions Jean-Cyrille Godefroy. 336 pages. 24,00€.
L’Europe et le spectre du califat, de bat Ye’or, aux éditions Les provinciales. 216 pages. 20,00€.

Incoming search terms:

  • les livres de bat ye\or

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.