24 September 2018
Et aussi sur Cultures-J.com

Immersion en milieu carcéral : “Prisons”, de Ludovic-Hermann Wanda

Dans son roman, Ludovic-Hermann Wanda explore le monde carcéral, mais va au delà. En effet il y a la prison en pierre, mais aussi toute les prisons invisibles qui nous empêchent d’être nous même.

Au-delà de cela,  Prisons parle de rédemption, la rédemption d’un homme qui, alors qu’il revenait tranquillement de Belgique avec de quoi fournir sa clientèle en drogue, se fait attraper. Son rythme de vie est brisé. Le voilà donc incarcéré. Mais au préalable déjà, il était en marche vers autre chose. Aujourd’hui, il doit se battre pour garder son humanité, et son chemin s’accélère.

Il va au-delà du minimum, se plonge dans la lecture, et se lance également dans la pratique de la course, tout en cherchant à aller au-delà de ses limites. Il a vraiment conscience de l’importance du dépassement de soi. Et au fil des pages, on le voit se transformer et entraîner les autres prisonniers à sa suite, chacun à son rythme.

Marianne, déesse de la France, est présente, et D.ieu aussi. Ils prennent la parole régulièrement.

Quand à Frédéric, il communique avec D.ieu, et en parle. Son compagnon de cellule, Richard, est Juif, une religion que Frédéric connaît un peu et apprécie. Il a déjà été invité pour Kippour.

Entre eux, Richard et Frédéric abordent le sujet du judaïsme, parlent yeshiva et kippa, et finissent par s’encourager lors du jeûne de Kippour. Leur foi partagée les soutient.

Une partie du livre est en langage de la rue, entre verlan et argot, ce qui peut dérouter, mais permet l’immersion dans l’univers du livre, et de l’autre. Au fur et à mesure que Frédéric se plonge dans la lecture, son langage et sa tenue se transforment. A côté de cela il se prépare pour ses examens universitaires dans le domaine des mathématiques et, quand il peut, partage un joint avec Richard.

De Prisons ressort l’importance de la lecture pour se libérer de ce qui vous entrave, que ce soit physiquement ou non. De plus celle-ci aide à retrouver ses racines.

Un premier roman original.

Prisons, de Ludovic-Hermann Wanda, aux éditions L’antilope. 288 pages. 19,00€.

Si vous désirez aller plus loin : 

Prisons : Patrimoine de France, de Etienne Madranges, aux éditions LexisNexis. 400 pages. 29,90€.
La prison : A l’ombre des hauts murs, de Jean-Claude Vimont, aux éditions Découvertes Gallimard. 128 pages. 15,70€.

Incoming search terms:

  • films hestoire damoure froensi 2018
  • Lidovic-HermannWanda Prisons

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.