16 October 2019
Et aussi sur Cultures-J.com

« Israël, le rêve inachevé. Un État en quête d’identité », de Pierre Lurçat

Dans Israël, le rêve inachevé, Pierre Lurçat évoque les différents retournements qui permirent le chemin jusqu’au pays que nous connaissons. Il fait un point sur les différentes structures militaires et politiques qui virent le jour bien avant l’Etat d’Israël.

Il montre le rôle des politiques ainsi que celui des écrivains, et parle de leur courage, n’hésitant pas à délaisser leurs livres pour prendre les armes. L’auteur n’approuve pas le revirement de plusieurs auteurs vers le désir d’un chemin pacifique. Ce n’est pas le pacifisme qu’il remet en cause, mais l’utopie de celui-ci. Ceci dit, chaque écrivain a sa personnalité et ses combats propres.

Ainsi parmi les écrivains qu’il nous donne de découvrir, ou de re-découvrir, se trouve l’historien Bentsion Netanyahou, père de l’actuel Premier ministre, donnant la genèse de certaines réactions de Benjamin Netanyahou.

S’il montre le chemin parcouru depuis Theodor Herzl, Pierre Lurçat pointe également du doigt le chemin restant à faire.

Si par exemple Eliezer ben Yehouda a permis que l’hébreu devienne la langue officielle du pays, un long chemin reste à parcourir en droit. En effet, sauf pour les affaires familiales, les droits anglais et ottoman continuent à être majoritairement utilisés. Il plaide pour une utilisation actualisée des lois bibliques, et conseille une meilleure connaissance des idées de Vladimir Jabotinsky.

Pierre Lurçat regrette également que les lieux saints, dans un désir d’apaisement, aient été abandonnés à la Jordanie. Il montre les limites de cette situation et les tensions qu’elle engendre.

Un livre très intéressant.

Israël, le rêve inachevé : quel état pour le Peuple Juif ?, de Pierre Lurçat, aux Editions de Paris. 120 pages. 14,00€.

Si vous désirez aller plus loin :

– Israël : un portrait historique, de Elie Barnavi, aux éditions Champs Histoire. 448 pages. 10,00€.
Histoire des guerres d’Israël : de 1948 à nos jours, de David Elkaïm, aux éditions Tallandier. 318 pages. 21,50€.
Histoire d’Israël, Michel Abitbol, aux éditions Perrin. 800 pages. 30,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.