25 May 2019
Et aussi sur Cultures-J.com

« Mademoiselle Mengele », de Viola Stern Fischerova et Veronika Homolová Tothova

L’histoire de Job n’est pas si loin de celle racontée par Veronika Homolová Tothova. Viola, l’héroïne de Mademoiselle Mengele, fait partie des « filles de Mengele », telles que sont appelées les prisonnières choisies comme cobayes par ce docteur.

Viola a une adolescence de rêve. Belle, intelligente et issue d’un milieu aisé, elle est aussi attentive aux autres. Lycéenne, elle a des amies, réussit en classe, s’entend bien avec sa famille et, cerise sur le gâteau, elle est amoureuse.

Puis Lučenec, la ville où elle vit, revient dans le giron de la Hongrie dont elle faisait auparavant partie. Le jour de la réunification est un jour de fête mais également une date charnière à partir de laquelle la situation se dégrade. Alors que la majorité de la population se réjouissait, cet événement marque l’aube de jours sombres.

Petit à petit, Viola tout perdre… Son père n’a plus l’autorisation de travailler, l’accès aux études supérieures est interdit à la fratrie, ses amies s’éloignent, son fiancé doit partir. Puis il seront chassés de leur logement, ses frères sont convoqués aux travaux forcés, et son meilleur ami devra fuir pour ne pas être arrêté.

Puis arrive l’obligation du ghetto, avec tout ce que cela implique. Et enfin la déportation, c’est à dire l’indicible.

Arrivée à son block, Viola comprend qu’elle ne verra plus jamais certains membres de sa famille. Heureusement, si les tortionnaires ont perdu toute humanité, ils n’ont pas réussi à en départir les prisonnières, et Viola croise le chemin de jeunes femmes qui l’aideront. Elles se soutiendront.

Mademoiselle Mengele fait donc la lumière sur Viola, jeune fille très attachante dont la vie est un témoignage marquant et émouvant.

Mademoiselle Mengele, de Viola Stern Fischerova et Veronika Homolová Tothova, aux éditions de Borée. 350 pages. 19,90€.

Si vous désirez aller plus loin :

La disparition de Josef Mengele – Prix Renaudot 2017, d’Olivier Guez, aux éditions Grasset. 240 pages. 18,50€.
Le mystère Mengele, de Jorge Camarasa, aux éditions Robert Laffont. 180 pages. 18,50€.

Incoming search terms:

  • mademoiselle mengele

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.