Et aussi sur Cultures-J.com

« L’intégriste malgré lui », de Mohsin Hamid

A quelques semaines des dernières commémorations des attentats du 11 septembre, L’intégriste malgré lui, le best-seller de Mohsin Hamid, vient d’être republié aux éditions du Livre de Poche.

integriste malgre lui mohsin hamid 11 septembre 2001 etats unis pakistanParu en 2007 et depuis traduit en vingt-cinq langues, ce superbe monologue de moins de deux cents pages évoque le destin d’un jeune garçon d’origine pakistanaise, prometteur et parfaitement intégré à la société américaine, qui verra sa vie bouleversée lors de cette journée de septembre 2001 qui mettra à genoux la plus puissante nation du monde.

Quartier d’Anarkali, Lahore, Pakistan. Entre odeur de thé et de jasmin, Tchenguiz fait la connaissance d’une personne qui semble être américaine, et lui livre aussitôt le récit de sa vie. Après de brillantes études à Princeton – il est l’un des deux seuls pakistanais à être admis en première année -, le jeune garçon de 21 ans est embauché par Underwood Sanson and Co., un bureau d’expertise réputé de New-York.

S’il reconnaît volontiers ne s’être jamais senti américain, il admettra en revanche s’être toujours senti new-yorkais.

A l’occasion d’un voyage en Grèce, Tchenguiz fait la connaissance de la jeune et belle Erica. De retour aux États-Unis, cette relation, mêlée à ses responsabilités professionnelles, lui permettent de côtoyer le « rêve américain » : trajets en limousines ou en classe affaires, soirées mondaines, week-ends dans les Hamptons…

Mais un jour de septembre 2001, alors qu’il est en déplacement à Manille, il assiste en direct aux attaques terroristes contre le Pentagone et les tours du World Trade Center. Un événement qui choquera le monde entier.

Pur produit de l’éducation américaine, percevant un confortable salaire, presque fiancé à une jeune fille de l’upper-class new-yorkaise, il ne parvient cependant pas à être bouleversé. Et le vol retour vers les États-Unis, faisant de lui l’objet de toutes les attentions – et de tous les soupçons – ne sera que la première étape d’un changement aussi rapide que radical.

Cette mégapole cosmopolite qu’il avait jadis fait sienne ne témoigne plus aujourd’hui à l’égard de sa population musulmane que haine et agressivité. Et lorsque quelques semaines plus tard débutent les premières frappes sur l’Afghanistan, pays voisin et ami du Pakistan, la colère contre l’oppresseur et la nostalgie de son pays ne font que croître.

Évoquant à la fois la difficulté de vivre au sein d’une culture différente, puis les diverses étapes – politiques, sociales et psychologiques – susceptibles de pousser un homme à renier la nation qui l’a forgé pour se tourner vers l’intégrisme, cet excellent récit prend à bras-le-corps le lecteur auquel le narrateur s’adresse, voire prends à partie, grâce à la subtile utilisation de la seconde personne qui fait dudit lecteur le témoin privilégié de cette lente transformation.

En 2012, la réalisatrice Mira Nair adapte L’intégriste malgré lui au cinéma sous le titre The reluctant fundamentalist, avec Kiefer Sutherland, Liev Schreiber et Kate Hudson. Nommé à la Mostra de Venise et au festival international du film de Toronto la même année, le DVD de cette adaptation n’est cependant disponible… qu’aux États-Unis !

L’intégriste malgré lui, de Mohsin Hamid, aux éditions Livre de Poche. 190 pages. 6,60€.

Si vous désirez aller plus loin :

The reluctant fundamentalist, de Mira Nair. DVD.

Incoming search terms:

  • lintégriste malgré lui citation

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.