Et aussi sur Cultures-J.com

Avignon 2014 : « Le nazi et le barbier », de David Nathanson

Avec pour seul décor un fauteuil de barbier et une enseigne lumineuse « l’homme du monde », les planches du theâtre du Petit Hébertot accueillent actuellement l’adaptation du roman d’Edgar Hilsenrath, Le nazi et le barbier.

le nazi et le barbier david nathanson petit hebertot edgar hilsenrathMis en scène par Tatiana Werner et interprété par David Nathanson, qui enchaîne à lui seul une succession de personnages à la fois touchants, drôles ou inquiétants, Le nazi et le barbier raconte l’histoire de Max Schulz, jeune allemand « de pure souche aryenne » gratifié d’un profil ingrat, de cheveux noirs, d’yeux de grenouille, d’un nez crochu, de grosses lèvres et de mauvaises dents. Au début des années 30, Max Schulz rejoint la SS, devient gardien de camp de concentration et assassin de masse.

Après la défaite de l’Allemagne et pour échapper aux poursuites, il usurpe l’identité de son ancien ami Yitsik Filkenstein, et gagne Israël où il devient un fervent sioniste.

Avec une interprétation puissante et une narration qui ne laisse aucun répit au spectateur, appuyée par une bande son qui passe du folklore yiddish à la terrifiante hargne d’Hitler, et une dynamique lumineuse qui accentue le sinistre de l’histoire, David Nathanson impressionne par son jeu et son aplomb. Au sortir de la salle, on a qu’une seule envie : lire le livre.

Une vraie réussite !

Le nazi et le barbier, au théâtre Le Cabestan (Avignon), du 4 au 27 juillet 2014. Réservations sur le site du théâtre Le Cabestan.

Si vous désirez aller plus loin :

Le nazi et le barbier, d’Edgar Hilsenrath, aux éditions Points. 487 pages. 8,10€.
Nuit, d’Edgar Hilsenrath, aux éditions Le Tripode. 591 pages. 13,90€.
Fuck America, d’Edgar Hilsenrath, aux éditions Points. 279 pages. 7,20€.
Le conte de la pensée dernière, d’Edgar Hilsenrath, aux éditions Livre de Poche. 640 pages. 8,10€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Avignon 2014 : « La jeune fille et la mort », d’Ariel Dorfman
"Tant que subsiste la mémoire des faits, il ne peut y avoir de pardon" (Stefan Sweig, La pitié dangereuse). Quand une victime croit reconnaître son bourreau et que le destin lui offre ...
Lire la suite
Avignon 2014 : « Archive », d’Arkadi Zaides
B’Tselem, le centre d’information israélien pour les Droits de l’Homme dans les Territoires, confie des caméras à des volontaires palestiniens résidant en Cisjordanie.  Des séquences sont filmées et montrent les répercussions ...
Lire la suite
« Auschwitz, et après », de Charlotte Delbo, au théâtre du Gymnase
Au début des années 70, les éditions de Minuit publiaient « Auschwitz et après ». Charlotte Delbo, l'auteure de cette trilogie, résistante communiste, combattante, faisait partie du convoi de femmes du 24 ...
Lire la suite
« Les alphabets de la Shoah », d’Anny Dayan Rosenman
Après sa thèse Deuil, identité, écriture. Les traces de la Shoah dans la mémoire juive en France, qu’elle soutient en 1995, Anny Dayan Rosenman poursuit pendant plus de 10 années ...
Lire la suite
« Ce qu’ils savaient. Les Alliés face à la Shoah », en DVD
Suite à l'ouverture des archives alliées, 50 ans après la fin de la guerre, des documents ultra-secrets purent être consultés. Cela amena un nouveau regard sur les réactions des alliés ...
Lire la suite
Sortie en Livre de Poche : « Retour indésirable », de Charles Lewinsky
Si à l’Allemagne nazie ne revient pas l’invention de la propagande, remontant à l’antiquité, c’est sans doute elle qui l’a élevée à son niveau le plus abouti. Dans une nation où ...
Lire la suite
Inauguration du Mémorial de la Shoah de Drancy
C’est autour d’un important dispositif de sécurité – la venue de François Hollande le matin-même ne doit certainement pas y être étrangère, et la présence de hauts représentants de la ...
Lire la suite
« Israël Kasztner, le Juif qui négocia avec les nazis », de Gaylen Ross
Le 19 mars 1944, la Hongrie est occupée par les nazis. Comme dans de nombreuses villes d’Europe, les Juifs sont regroupés dans des ghettos, et plus de 400.000 personnes sont déportées ...
Lire la suite
Avignon 2014 : « Lebensraum », d’Israël Horovitz
À l’aube du XXIe siècle, le Chancelier de la République Allemande conçoit un projet inouï : pour effacer la honte qui pèse sur son peuple depuis qu’Hitler prononça le mot ...
Lire la suite
« Les enfants dans la Shoah », deux expositions à Paris
On estime entre 1.500.000 et 1.700.000 le nombre d’enfants assassinés au cours de la Shoah. Alors que la France célèbre dans quelques jours le funeste 70ème anniversaire de la Rafle du ...
Lire la suite
Avignon 2014 : « La jeune fille et la mort »,
Avignon 2014 : « Archive », d’Arkadi Zaides
« Auschwitz, et après », de Charlotte Delbo, au théâtre du
« Les alphabets de la Shoah », d’Anny Dayan Rosenman
« Ce qu’ils savaient. Les Alliés face à la Shoah »,
Sortie en Livre de Poche : « Retour indésirable », de
Inauguration du Mémorial de la Shoah de Drancy
« Israël Kasztner, le Juif qui négocia avec les nazis »,
Avignon 2014 : « Lebensraum », d’Israël Horovitz
« Les enfants dans la Shoah », deux expositions à Paris

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.