Et aussi sur Cultures-J.com

« Au commencement », le récit de la Création vu par Eli Content

L’artiste peintre Eli Content nous livre à travers sa peinture sa réflexion sur les premiers versets de la Genèse, sur les dix paroles de la Création.

au commencement eli contentSa peinture parle d’un commencement jamais fini, et qui se renouvelle chaque jour.

Elle parle d’un commencement où le texte en français est illustré en noir et blanc. Pour celui en hébreu le blanc est essentiellement remplacé par du rouge, du vert et du jaune.

La peinture parle d’un commencement où les lettres sont essentielles.

La peinture est belle, mais pas seulement : elle traduit la réflexion de l’auteur sur la création, et tout spécialement sur la place qu’y prennent les lettres. Presque toujours noires, elles évoluent dans l’espace en fonction de chaque parole créatrice. La création suit les Dix Paroles et si elle remonte à une époque bien lointaine, elle est toujours présente dans nos vies comme le montrent les affiches et les pages de journaux en hébreu qui parlent de notre époque, et qui servent de fond à certains tableaux.

Ainsi passé et présent se rejoignent.

Et si d’après le midrash des othiot de Rabbi Akiva, le Créateur consola le aleph de ne pas ouvrir le texte de la création et de devoir céder le pas au beth en lui octroyant la première place dans les Dix Paroles de la loi à défaut de celles de la création, Eli Content lui le mit à l’honneur, non seulement à la fin du livre sur la couverture où bleu et blanc, lumineux et majestueux un aleph fend la noirceur de la couverture, mais aussi sur la couverture du début où des lettres qui se mélangent et s’envolent sans sens, se distingue le mot Émet (אמת : vérité) comme une couronne.

Le Aleph est aussi ici ou là dans les tableaux pour former un mot, une phrase, ou encore se mélanger aux autres lettres et à la Création en route.

Au commencement est donc un livre à offrir et à s’offrir pour le plaisir des yeux, mais aussi de l’âme le temps d’un voyage au pays des lettres hébraïque et des couleurs d’un commencement toujours en construction.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Au commencement, d’Eli Content, aux éditions Gallimard. 60 pages. 22,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.