Et aussi sur Cultures-J.com

« Guitel Pourishkevitsh et autres héros dépités », de Sholem Aleikhem

Faut-il encore présenter Sholem Aleikhem, décédé il y a tout juste cent ans ?

sholem aleikhem guitelEn tout cas, une remise dans le contexte par la traductrice Nadia Rotschild des trois histoires de Sholem Aleikhem proposées au lecteur permet de bien resituer le livre vis-à-vis de l’histoire russe de l’époque.

Et nous voici dans le monde Juif, typique et tellement réel de l’auteur. Le texte séduit par sa musicalité avec un refrain pour chaque histoire. Celui-ci revient régulièrement, campe le narrateur et accompagne le lecteur.

La dynamique de l’écriture est telle que l’on se trouve immergé dans le texte. La tendresse de Sholem Aleikhem pour ses personnages dans Guitel Pourishkevitsh et autres héros dépités est palpable. Il les décrit avec leurs défauts mais surtout leur capacité à occuper l’espace et transformer le monde.

Le texte ne manque pas d’autodérision. Tradition religieuse et pragmatisme vont main dans la main. Chaque aventure est portée par un couple atypique dans une histoire n’ayant pas forcément d’issue heureuse possible.

Ainsi le mythique couple mère-fils est à l’honneur dans la première histoire. Les soupirants des deux histoires suivantes soupirent en effet, mais avec énergie. Les amours n’aboutissent pas toujours comme voulu, que la raison soit externe ou interne au héros.

Quand à la réalité de la vie de Sholem Aleikhem, résumée à la fin du livre, elle n’a vraiment rien à envier à la fiction et constitue la cerise sur la gâteau.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Guitel Pourishkevitsh et autres héros dépités, de Sholem Aleikem, aux éditions L’Antilope. 160 pages. 15,00€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« Le chalet de la mémoire », de Tony Judt
Dans Le chalet de la mémoire, Tony Judt nous livre à la fois un témoignage, celui d’un homme atteint d’une maladie dégénérative incurable pour qui chaque jour compte, mais aussi un ...
Lire la suite
Rencontre avec Popeck, par Johana Levy
Cultures-J.com : Bonsoir Popeck, merci de nous recevoir. On vous a vu seul en scène, au théâtre, au cinéma ou à la télévision. Où va votre préférence, et pourquoi ? Popeck ...
Lire la suite
« Yom, d’est en ouest », au Festival d’Ile-de-France
"Diaspora". A lui seul, ce mot, initialement utilisé pour désigner la dispersion du Peuple Juif, est depuis des siècles synonyme de déracinement, d’exil, d’épreuves. Et à chaque diaspora ses coutumes, ...
Lire la suite
Dernières : « Mazel tov, tout va mal », au théâtre de l’Essaion
Dans le cadre du 100ème anniversaire de la disparition de Sholem Aleikhem, un des plus célèbres écrivains de langue yiddish, le théâtre de l'Essaion accueille du 21 avril au 18 ...
Lire la suite
« Ben Zimet. Un enfant de la Corrèze » : un témoignage en chansons
En route vers  une aventure musicale dans le temps. Ce CD nous permet d'écouter ce qui à la base est une comédie musicale. Mais il ne s'arrête pas au côté ...
Lire la suite
« Anima » fait son festival chez les Romanès les 5 et 6 décembre 2015
Pour sa deuxième édition, Anima fait son Festival chez les Romanès les 5 et 6 décembre 2015. L’idée principale de ce festival et de présenter au public un patchwork musical, de styles ...
Lire la suite
« Requiem pour un ashkénaze », de Colette Piat
Si naitre en septembre 1936 n’était pas chose aisée, elle l’est encore moins lorsque le nouveau-né se nomme Isaac Bernstein. Comme des millions de Juifs européens en cette période troublée, les ...
Lire la suite
« Trésors du cinéma yiddish » : le coffret 5 DVD qui redonne vie au YiddishLand
Trésors du cinéma yiddish met à la portée de tous de grands classiques indémodables de ce cinéma, tous sous-titrés en français ou en anglais. Composé de quatre films dont deux versions ...
Lire la suite
« Anima Festival », la troisième édition au cirque tsigane Romanès
Ces 10 et 11 décembre, la Compagnie Anima vous invite à la troisième édition de l' "Anima Festival", qui se déroulera, comme en 2015, dans le très beau cadre du ...
Lire la suite
« Visions », au Musée Juif de Belgique
Si, jusqu’au 30 septembre 2012, vous avez l’intention de séjourner à Bruxelles, un détour par le Musée Juif de Belgique s’avère obligatoire. Situé bien loin des sentiers battus par les ...
Lire la suite
« Le chalet de la mémoire », de Tony Judt
Rencontre avec Popeck, par Johana Levy
« Yom, d’est en ouest », au Festival d’Ile-de-France
Dernières : « Mazel tov, tout va mal », au théâtre
« Ben Zimet. Un enfant de la Corrèze » : un
« Anima » fait son festival chez les Romanès les 5
« Requiem pour un ashkénaze », de Colette Piat
« Trésors du cinéma yiddish » : le coffret 5 DVD
« Anima Festival », la troisième édition au cirque tsigane Romanès
« Visions », au Musée Juif de Belgique

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.