Et aussi sur Cultures-J.com

« Juifs et Musulmans en Tunisie : des origines à nos jours », d’Abdelkrim Allagui

Dans Juifs et Musulmans en Tunisie, Abdelkrim Allagui décrit les relations entre les deux communautés au cours des siècles.

juifs-et-musulmans-en-tunisieElles sont la plupart du temps plutôt bonnes, si ce n’est à l’époque très difficile de la domination des Almohades. Bien qu’ayant un statut propre et des obligations y afférent, les Juifs de Tunisie jouissent en effet le plus souvent d’une certaine liberté. Ils ont aussi des opportunités sociales non négligeables, que ce soit dans le monde des affaires ou au service des Grands du pays.

Leur présence n’y est d’ailleurs pas anecdotique, puisque des Juifs étaient déjà là à l’époque romaine, rejoints plus tard par ceux d’Espagne, du Portugal ou de l’Italie.

Puis avec la modernité, de grands courants vont traverser le pays et différentes idées s’opposer chez les Musulmans comme chez les Juifs.

Avec l’arrivée des français, qui transforment le pays en protectorat, se crée une tension supplémentaire. Ils sont en effet une source d’antisémitisme, d’une part en raison de leurs convictions, mais également du fait que seuls les Musulmans sont concernés par les décisions liées à la victoire française sur ce pays.

Malgré cela, une partie des Juifs se sent  proche de la France. Par la suite, lors de l’occupation de la Tunisie par les nazis, si les Juifs y furent tragiquement victimes des allemands, les tunisiens furent quant à eux exemplaires dans leur protection et leur soutien, ce qui mérite d’être souligné.

Mais d’autres périodes conflictuelles se préparent.

Au final, un sentiment d’insécurité accompagne le départ de la presque totalité des Juifs de Tunisie. Celui-ci se fait à partir de 1947 en plusieurs vagues, qui dureront trente ans, lié à la fois aux mouvements d’indépendance de la Tunisie, mais aussi à la création de l’Etat d’Israël.

L’auteur, tout en soulignant  la nostalgie engendrée de part et d’autres par les vagues successives de départs des Juifs, rappelle tout au long de l’ouvrage la longue période d’entente initiale.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Juifs et Musulmans en Tunisie : des origines à nos jours, d’Abdelkrim Allagui, aux éditions Tallandier. 192 pages. 15,00€.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

« Juifs et musulmans en Palestine et en Israël », d’Amnon Cohen
Juifs et musulmans en Palestine et en Israël, d'Amnon Cohen, fait partie du projet "Aladin". Ce dernier, pour rapprocher Juifs et Musulmans par le biais de la culture, va proposer au ...
Lire la suite
« Les Juifs dans l’orientalisme », au musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme
Exposant des œuvres de plus de cinquante artistes, Les Juifs dans l'orientalisme, présentée au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme du 7 mars au 8 juillet 2012, propose un parcours mettant ...
Lire la suite
« Tinghir-Jérusalem. Les échos du Mellah », projeté à Ramallah
Les échos du Mellah, documentaire que Kamal Hachkar dédie à ses parents et à ses grands-parents, est une invitation au voyage. Un voyage dans un cadre naturel époustouflant – celui ...
Lire la suite
« Juifs et Musulmans en Algérie », second volume du projet « Aladin »
Dans Juifs et Musulmans en Algérie, le second volume du projet "Aladin", le lecteur sent la passion de Lucette Valensi et son désir de transmettre cette histoire. Si les juifs sont ...
Lire la suite
« Jacob, Jacob », de Valérie Zenatti
Dans Jacob, Jacob, Valérie Zenatti relate l'histoire des Juifs d'Algérie à la fin de la seconde guerre mondiale, à travers l'histoire de Jacob et de sa famille. Jacob, le personnage principal, ...
Lire la suite
« 110 femmes juives qui ont marqué la France », de Michèle Bitton
Tel un dictionnaire, 110 femmes juives qui ont marqué la France présente les itinéraires de personnalités célèbres ou moins connues qui ont en commun d’avoir laissé une empreinte indélébile dans ...
Lire la suite
« Ce que le jour doit à la nuit », présenté par Alexandre Arcady
Lundi 24 septembre 2012 avait lieu, au profit de l’association Casip-Cojasor, une projection privée du nouveau film d’Alexandre Arcady, Ce que le jour doit à la nuit. C’est dans une salle ...
Lire la suite
El Gusto, la renaissance de la musique chaâbi
Née de la rue et des cafés de la casbah d’Alger, imprégnée d’influences berbères, andalouses et religieuses, la musique populaire « chaâbi » a rythmé pendant plus de trois décennies le quotidien ...
Lire la suite
« L’affinité des traces », de Gérald Tenenbaum
Désert du Sahara, Algérie. Un camp touareg est attaqué. Parce qu’il a refusé de signer une alliance avec une phalange djihadiste, Ibram, et sa mère Talyat, sont faits prisonniers et ...
Lire la suite
« Juifs et musulmans en Palestine et en Israël », d’Amnon
« Les Juifs dans l’orientalisme », au musée d’Art et d’Histoire
« Tinghir-Jérusalem. Les échos du Mellah », projeté à Ramallah
« Juifs et Musulmans en Algérie », second volume du projet
« Jacob, Jacob », de Valérie Zenatti
« 110 femmes juives qui ont marqué la France », de
« Ce que le jour doit à la nuit », présenté
El Gusto, la renaissance de la musique chaâbi
« L’affinité des traces », de Gérald Tenenbaum

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.