Et aussi sur Cultures-J.com

“Le dhimmi”, l’ouvrage essentiel de Bat Ye’or, à nouveau édité

Le dhimmi, de Bat Ye’or, est à nouveau édité près de quarante ans après sa première publication. Livre essentiel et toujours actuel, il explique le statut du dhimmi, le “non-musulman” dans l’Islam, et de ses applications et conséquences aujourd’hui.

Bat Ye’or met en lien les écrits sur le sujet, et ce sans frontière ni de lieu, ni de temps. Elle y montre la présence de diverses caractéristiques jumelles.

A travers cette étude se fait jour une situation très difficile pour les minorités en pays musulmans, car tout est dépendant du bon vouloir du “maître” du pays. Les humiliations sont nombreuses, et chaque droit peut disparaître du jour au lendemain.

De nombreux passages ne sont pas sans rappeler la vie de Maïmonide, ou encore son Epître au Yémen.

A travers les changements apportés vis-à-vis des écrits des débuts de l’Islam, l’influence de la domination byzantine pré-existante et la manière dont le politique a souvent dominé le religieux se révèlent.

Le dhimmi est une constante en terre  musulmane. Il y a cependant, aux 19ème et 20ème siècles, une période de liberté pour les dhimmis de nombreux pays du fait de la pression de l’Occident, sous l’influence de la colonisation et de mouvements d’émancipation. Mais elle ne dura pas et fut jalonnée de pogroms dans la mesure où elle fut imposée de l’extérieur.

En revanche, en Egypte, le président Sadate fit un choix courageux et novateur en signant une paix séparée avec Israël, malgré les pressions des autres pays arabes. Pour le monde musulman, cet acte va à contre courant des obligations religieuses et politiques liées au statut de l’Etat d’Israël, qui pour eux ne peut exister ainsi en terre “arabisée”. Et au vu des réactions face au choix de Sadate, il faut un changement radical pour qu’une décision identique soit prise par d’autres pays musulmans.

Le dhimmi explique, à travers ce statut si particulier, l’actualité du Moyen Orient mais aussi de l’Occident.

A partir des recherches de l’auteure, l’ouvrage donne les éléments de base pour comprendre notre actualité, rendant la lecture de cet écrit incontournable.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Le dhimmi. Profil de l’opprimé en Orient et en Afrique du nord depuis la conquête arabe, de Bat Ye’or, aux éditions Les provinciales. 160 pages. 15,00€.

Si vous désirez aller plus loin :

Eurabia, de bat Ye’or, aux éditions Jean-Cyrille Godefroy. 336 pages. 24,00€.
L’Europe et le spectre du califat, de bat Ye’or, aux éditions Les provinciales. 216 pages. 20,00€.
Etre non-musulman en terre d’Islam : dhimmi d’hier, citoyen d’aujourd’hui ?, de Julie Chapuis et Sébastien Boussois, aux éditions du Cygne. 12,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.