Ad

« Bérénice » : Carole Bouquet en héroïne de Racine, actuellement au théâtre de la Scala…

Un très beau lieu à (re)découvrir : le théâtre de la Scala, où se déroule actuellement le chef-d’œuvre de Racine, « Bérénice ». Présentée pour la première fois en novembre 1670, « Bérénice » est une tragédie historique en cinq actes.

Une immense héroïne féminine incarnée ici par la somptueuse Carole Bouquet, dans une mise en scène de Muriel Mayette-Holtz, directrice du Théâtre National de Nice.  

Bérénice, c’est l’histoire d’une passion contrariée, d’un choix douloureux, voire impossible, entre l’amour et le pouvoir. Bérénice et Titus s’aiment depuis longtemps. Quand Titus doit succéder au trône de son père, Vespasien, se pose un drame humain crucial : jamais Rome n’acceptera Bérénice comme reine, une étrangère, une princesse de Palestine.

Antochus, ami de Titus, est secrètement amoureux de la princesse. Depuis longtemps. Lors du premier acte, il décide de lui avouer son amour puis de quitter la ville ; mais suite à une entrevue avec Titus, qui lui demande son soutien pour convaincre Bérénice de quitter Rome, Antochus décide de rester auprès d’elle, animé par un fol espoir de la conquérir. 

Histoire d’amour tragique mais non fatale, car aucun ne se tuera ni ne tuera l’autre comme c’est le cas dans d’autres tragédies…

De cet amour contrarié résultera que tous accepteront leur destin, et s’en accommoderont. Cette pièce est une longue plainte à trois voix, où chacun souffre d’avoir à choisir, à renoncer.

Carole Bouquet, qui a déjà incarné le personnage de Bérénice au théâtre et au cinéma, est à la fois belle et violente en victime désespérée. Elle incarne la difficulté d’être une femme à qui l’on impose un choix douloureux.

« L’émotion vient avec l’écriture. »

CAROLE BOUQUET.

Amour, passion, amitiés troubles, destin mis à l’épreuve, langage précieux, respect des alexandrins… tous les ingrédients sont réunis pour une belle tragédie .

Muriel Mayette-Holtz a parié sur une mise en scène et des costumes contemporains, et un décor sobre tout en ombres et lumières ; quant à l’interprétation des comédiens, elle restitue parfaitement la somptuosité du texte.

Un grand bravo à cette formidable équipe de nous apporter autant d’émotion, tout en nous faisant revisiter nos classiques…

Bérénice, actuellement au Théâtre de la Scala.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.