26 June 2019
Et aussi sur Cultures-J.com

« Le trésor de Djerba » : retour en 1943 dans la Jérusalem d’Afrique…

Le trésor de Djerba est une bande dessinée dont les dessins sont signés Jackie Yarhi, la documentation Binyamin Fennech, et le scénario Eliahu Gut. Riche et très dense, elle raconte l’histoire des Juifs de Djerba durant la Seconde guerre mondiale.

Lorsque la Tunisie fut occupée par le IIIème Reich, les allemands présents ne désirèrent pas le moins du monde épargner les Juifs. Sur l’île tunisienne, ils imposèrent au rav de la communauté, Rabbi Khalfon Moché Cohen, une amende arbitraire et colossale de… 50 kilos d’or. C’était shabbat

Rabbi Khalfon Moché Cohen, avec l’aide d’autres rabbanim, se donna entièrement pour rassembler cet or. Il montra l’exemple et alla chercher lui-même le précieux métal dans le quartier voisin.

S’il le fit, c’est qu’à la lumière de la Torah, la situation le demandait. Il pouvait, et même devait, profaner le shabbat car toute la communauté était en danger de mort. Faute d’or, les différents quartiers juifs seraient bombardés et leurs notables fusillés.

Lorsqu’une grande partie de l’or fut recueilli, et qu’un délai supplémentaire d’une semaine fut accordé pour rassembler le reste, le danger de mort s’étant éloigné, le shabbat redevint prioritaire sur tout le reste.

Le trésor de Djerba montre la grandeur des dirigeants en même temps que la valeur de leur communauté. Plusieurs histoires l’illustrent. L’aide militaire anglaise y est aussi relatée, et le rôle de rav Rabinovitch, aumônier militaire dans l’armée anglaise, est intéressant.

Que ce soit pour découvrir ou redécouvrir l’histoire des Juifs de Djerba sous l’occupation nazie, ou pour connaître et comprendre le dévouement et l’héroïsme des rabbanim du lieu et s’émerveiller devant la qualité de la « émouna » de tous, cette bande dessinée est vivement conseillée.

Notons cependant qu’elle demande à être traitée avec un respect particulier en raison des paroles de Torah qu’elle contient.

Le trésor de Djerba, de Binyamin Fennech. 68 pages. 21,15€.

Si vous désirez aller plus loin :

Juifs et Musulmans en Tunisie : des origines à nos jours, de Abdelkrim Allagui, aux éditions Tallandier. 192 pages. 15,00€.
Humour et sagesse judéo-arabes, d’André Nahum, Bernard Chanfrault et Albert Bensoussan, aux éditions Desclée de Brouwer. 272 pages. 18,60€.
Tunis-la-juive raconte, d’André Nahum, aux éditions Desclée de Brouwer. 137 pages. 14,30€.
– Les Juifs de Tunisie sous la botte allemande, de Jean-Pierre Allali, aux éditions Glyphe. 330 pages. 22,00€. 

Et pour la jeunesse :

Judaïsme, Christianisme, Islam, c’est quoi ? Les grandes religions expliquées aux enfants, de Virgine Roussel, aux éditions Bayard jeunesse. 78 pages. 16,90€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.