15 December 2018
Et aussi sur Cultures-J.com

“Les Racines d’Esther”, le nouveau roman de Ramon Basagana

Avec Les racines d’Esther, son nouveau roman, Ramon Basagana, qui avait signé en 2014 Les amants de l’Exodus, nous entraîne cette fois-ci dans une fantastique aventure moderne.

L’histoire se déroule à notre époque. Si l’on dit que l’éducation d’un enfant commence vingt ans plus tôt par l’éducation de sa mère, Les racines d’Esther s’ouvre sur le décès de la mère de jumeaux inséparables, David et Esther. Ils ont six ans et reçoivent l’un la clef, et l’autre la mezouza de la maison familiale que leurs ancêtres ont été contraint d’abandonner.

Le récit peut entraîner une confusion entre les Juifs marranes, c’est-à-dire qui ont choisi la conversion au catholicisme avec une apparence d’adhésion tout en parfois conservant une pratique juive dans le secret du foyer, et ceux qui ont choisi l’exil pour rester Juif, et durent laisser maisons et biens. Ceci est très probablement dû au fait que, bien souvent, les marranes aussi durent, comme dans ce roman, fuir devant l’Inquisition à la suite de dénonciations fondées – ou pas -, affirmant qu’ils judaïsaient.

Ceci du reste n’enlève rien à l’intérêt de l’histoire, qui prend racine à la fois dans l’Espagne des rois catholiques, puis dans celle de Franco, pour finalement s’achever aujourd’hui, en France et en Espagne.

Nathan est un jeune médecin brillant. Sa compagne, Rita est une actrice montante. Ils sont fous amoureux, mais voilà, elle va partir tourner un film sous la direction de la célèbre Victoria Littmann. Le tournage aura lieu dans le village espagnol et reculé de Campos de Almanzor. A l’évocation de ce simple nom, David se met dans une colère noire.

Campos de Almanzor ravive des souvenirs. Mais si ce tournage est une réelle opportunité, David n’est pas le seul à voir d’un mauvais œil ce projet.

Entre obstacles et difficultés, le tournage débute, tandis qu’au même moment, la troupe de théâtre amateur du village est sur le point de se produire. Et si très vite le projet se trouve ralenti, ce n’est d’abord pas dû aux “ennemis”. Ceux-ci se manifesteront en effet un peu plus tard, dans cette histoire pleine de rebondissements.

Sans hésitation, Les racines d’Esther est un bon choix !

Les racines d’Esther, de Ramon Basagana, aux éditions Les nouveauxx auteurs. 340 pages. 19,00€.

Si vous désirez aller plus loin : 

– Les Juifs du roi d’Espagne. Oran 1509-1669, éditions Hachette. 240 pages. 20,05€.
– Passeurs d’Orient : Les Juifs dans l’orientalisme, éditions de l’Eclat. 220 pages. 25,00€.
– Les Juifs dans l’Espagne chrétienne avant 1492, éditions Albin Michel. 137 pages. 6,90€.
– Juda Halévi, d’Espagne à Jérusalem, éditions Albin Michel. 172 pages. 8,50€.
– Juifs d’Andalousie et du Maghreb, éditions Maisonneuve et Larose. 437 pages. 34,00€.
– Les rois catholiques, ou L’Espagne sous Ferdinand et Isabelle (1474-1515), éditions Hachette BNF. 174 pages. 10,20€.
– Les victimes d’Isabelle II la Catholique, éditions Hachette BNF. 5,70€.
– L’élixir de l’immortalité, de Gabi Gleichmann, aux éditions Grasset. 550 pages. 22,00€.

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.